Le Stade Lausanne Ouchy bat Yverdon et obtient un sursis

Le Stade Lausanne Ouchy bat Yverdon et obtient un sursis
Le Stade Lausanne Ouchy bat Yverdon et obtient un sursis

Le Stade Lausanne Ouchy bat Yverdon et obtient un sursis

Publié : 11/05/2024, 22h41

Le Stade Lausanne Ouchy n’est pas encore mort. Lanterne rouge quasiment tout au long du championnat, le club pensionnaire de Pontaise en a longtemps été réduit à espérer un miracle pour sauver sa place en Super League. Le couperet aurait pu tomber ce samedi soir, mais les Stadistes ont repoussé l’échéance en s’imposant au forceps contre Yverdon (3-1). Ce résultat leur permet de revenir à huit points de Grasshopper, avant-dernier, à trois journées de la fin.

Contraint de gagner, SLO envisageait la relégation pendant la majeure partie du match, semblant incapable de trouver un regain d’énergie. Les Yverdonois ont abordé la rencontre sans impératifs comptables, se contentant largement d’un point. Le résultat fut une première période dénuée de fantaisie, équilibrée, de laquelle ne ressortirent que deux occasions. Au quart d’heure de jeu, Kevin Carlos pénétrait dans la surface et mettait Dany Da Silva en action d’une frappe lointaine (15e). Les Stadistes ont répondu par une action du même acabit, Vitalie Damascan obligeant Paul Bernardoni à s’allonger pour détourner sa frappe enroulée (19e).

Mulaj, sauveur du peuple lausannois

Soporifique jusqu’à la 65e minute, le match s’emballe soudain lorsqu’Anthony Sauthier offre un penalty à SLO en taclant maladroitement Michael Heule. Bernardoni détournait d’une claquette la tentative d’Alban Ajdini et sur le corner suivant, Rayan Kadima trouvait la faille d’une tête croisée (66e). Remis sur les rails avec ce but tombé de nulle part, les joueurs lausannois ont à peine eu le temps de savourer: Carlos s’est présenté devant Da Silva et l’a crucifié pour inscrire son 13e but de l’année, le cinquième lors des cinq dernières sorties (69e). .

Au bord du précipice, SLO a bénéficié d’un nouveau coup de pouce du destin pour reprendre l’avantage. Liridon Mulaj décochait un missile de 30 mètres qui se logeait dans la lucarne (77e). Le milieu offensif mettait définitivement son équipe à l’écart dix minutes plus tard. Oublié au second poteau, il se jetait pour recevoir un centre de Damas et placer une tête puissante sous la barre transversale (87e).

Après quatre défaites consécutives, le Stade Lausanne Ouchy relève enfin la tête. L’avenir – proche – dira s’il s’agissait d’un élan d’orgueil ou du début d’un improbable retournement de situation. Yverdon, de son côté, devra attendre pour officialiser sa prolongation.

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV “Elle a eu très peur”, un incendie au 27e étage du Grand Pavois, à Marseille, une soixantaine de personnes évacuées
NEXT Trump dit à la foule de Jersey Shore qu’il est obligé de subir le « procès-spectacle de Biden » dans une affaire d’argent secret