Giro. Tour d’Italie – Romain Bardet, dégoûté par les Emirats Arabes Unis : « C’est un peu écoeurant… »

Giro. Tour d’Italie – Romain Bardet, dégoûté par les Emirats Arabes Unis : « C’est un peu écoeurant… »
Giro. Tour d’Italie – Romain Bardet, dégoûté par les Emirats Arabes Unis : « C’est un peu écoeurant… »

Équipe des Émirats Arabes Unis Et Tadej Pogacar n’a pas fait que des alliés ce samedi… Visiblement sur la pente ascendante une semaine après le début de Tour d’Italie compliqué, Romain Bardet avait des fourmis dans les jambes sur cette 8ème étape qu’il considérait avant le départ comme la première montagne. Déjà en retard au classement général par rapport au maillot rose – 14ème à 5’23” Pogacar – les Français du Équipe dsm-firmenich PostNL pensait certainement pouvoir profiter d’un bon de sortie et jouer la victoire au sein de l’échappée, dont il a particulièrement contribué à la formation dans la première difficulté de la journée. Mais le Émirats arabes unis avaient évidemment d’autres projets en tête, comme offrir une troisième victoire à leur leader au sommet de Prati di Tivo.

Romain Bardet s’échappe puis prend du retard sur cette 8ème étape

“EAU… Je n’ai pas trop compris à quoi ils jouaient, c’est décevant”

Roulant toute la journée derrière les 14 hommes de tête, sans leur laisser le moindre espoir d’aller au bout, l’équipe émiratie s’est attirée les foudres du natif de Brioude, qui a exprimé sa frustration après l’arrivée. “Nous sommes sortis d’un match difficile, je me sentais vraiment bien”a commencé par expliquer Romain Bardet. “Mais après, nous avons eu du vent contraire toute la journée, c’était dur et en plus, nous n’avons pas attaqué fort, comme c’est souvent le cas quand on est 14 devant.

“Et ÉMIRATS ARABES UNIS, jJe n’ai pas vraiment compris à quoi ils jouaient, pourquoi ils roulaient. Les Émirats arabes unis nous ont muselés à 2 minutes. Tadj Pogacar regagne une étape mais bon… N’ayant jamais pu tenir plus de deux minutes, ça m’a tué mentalement. C’est dégoûtant. Je ne sais pas vraiment quoi dire. Au final, beaucoup de forces ont été gaspillées pour rien, c’est décevant. je n’ai pas vraiment compris», a conclu, désillusionné, le grimpeur français. Reprise en pleine ascension finale, l’Auvergnat a tenté de s’accrocher avant de logiquement payer ses efforts en terminant 20ème à 2’21” Pogacar et tombant à la 16e place du classement général.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Gwenaëlle Quénaon-Hervé nommée directrice générale de Rivacom
NEXT Monfils se produit en night session et rejoint le deuxième tour