l’Union réduit Avignon en bouillie lors du quart de finale aller

l’Union réduit Avignon en bouillie lors du quart de finale aller
Descriptive text here

l’essentiel
Avant un match retour, vendredi dans le Vaucluse, les Tarbo-Lourdais se sont imposés contre Avignon-Le Pontet, vendredi soir au Quai de l’Adour (84-44).

A voir le cinq de départ aligné par Alex Casimiri, et par extension, les absents d’Avignon, le premier match de ce quart de finale était presque une victoire obligatoire pour Stéphane Dao et ses joueurs. C’est fait. Car au moment de l’annonce des deux équipes avant la pause, les spectateurs du quai de l’Adour ont constaté l’absence de l’intérieur serbe Nemanja Kovanusic. Blessé, le joueur de 31 ans était présent dans les Hautes-Pyrénées mais n’a pas joué une seule seconde. Et tant mieux pour les Tarbo-Lourdais, car la dernière arrivée en Bigorre des Avignonnais avait accouché d’une masterclass du Serbe avec 28 points inscrits.

Privés d’une de leurs meilleures armes offensives, les Vauclusiens n’ont eu l’illusion que pour la mi-temps. 20 minutes durant lesquelles ils ont réussi à garder un contact visuel avec Jonathan Boucaud et ses coéquipiers. Car à l’image du capitaine de l’Union, les pensionnaires du Quai ont affiché une réussite confinant à l’insolence derrière l’arc. Auteur d’un 2/2 à trois points en début de match, Boucaud a mis son équipe sur le bon chemin (8-4, 3e). Mieux encore, il a marqué 11 des 18 points de son équipe lors du premier quart-temps. Une dépendance de Boucaud à laquelle Avignon a répondu collectivement pour n’être mené qu’à un point en fin de premier quart-temps (18-17).

Au contact, les Avignonnais seront au contact jusqu’au milieu du deuxième quart-temps et un nouveau sursaut de chaleur de Boucaud. Le capitaine va enchaîner les paniers et creuser l’écart à 12 points d’avance (38-26, 17e).

Chamber, le fer de lance défensif

Une avance qui va même grimper à 19 points à l’entrée des vestiaires grâce à Marius Chambre auteur d’un trois points et d’une interception au passage (48-29). Hyperactif, le leader, discret sur le plan offensif, 8 points, a été un véritable poison en défense. Malgré une seule interception au compteur, Chambre a gêné la récupération du ballon adverse et provoqué plusieurs revirements. Et tandis que dans son sillage, tous les tarbo-lourds sont passés à l’action, c’est l’attaque d’Avignon qui n’a pas trouvé de solution. Avec seulement 15 points inscrits en seconde période, les Vauclusiens ont explosé, la faute aux U’boys dont la production derrière l’arc n’a pas baissé.

Si le tableau d’affichage indiquait un écart de 40 points au coup de sifflet final, cette victoire ne reste qu’une victoire sur les deux à atteindre pour accéder à la demi-finale.

Et nul doute que les Avignonnais proposeront un tout autre type de basket vendredi pour le match 2, avant un éventuel match de soutien. Attention donc à ne pas vous voir trop beau pour les tarbo-lourds comme cela a déjà été le cas cette saison.

Union 84 – Avignon 44

QT : 18-17, 30-12, 13-12, 20-3
Arbitres : MM. Kiritharan et Karroumi.
UNION TARBES LOURDES : 31 tirs réussis sur 69 (dont 14/37 à trois points) ; 8 lancers francs réussis sur 13 ; 43 rebonds ; 32 passes décisives ; 15 balles perdues ; 11 interceptions ; 0 contre ; 19 fautes personnelles.
Points : Chambre (8), Boucaud (cap., 26), Badiane (2), Ateba (0), Queta (20) puis Pharose (5), Cece (10), Wiscart Goetz (5), Yangue Tankeu (2 ), Coudray (2), Atipa (0), Le Roux (4)
BOULOGNE-SUR-MER : 14 tirs réussis sur 55 (dont 6/29 à trois points) ; 10 lancers francs réussis sur 13 ; 36 rebonds ; 16 passes décisives ; 25 balles perdues ; 4 interceptions ; 2 blocs ; 15 fautes personnelles.
Points : Cayol (2), Lenoir (5), Hernandez (7), Bourcier (6), Pothion (7) puis Rasolonjavoto (0), M Bala Mtsama (11), Michel (6), Kovanusic (-)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Genk renoue avec le succès en s’imposant face à Anvers
NEXT Trump Media and Technology Group enregistre une perte nette de plus de 300 millions de dollars au premier trimestre public