Les footballeurs de l’US Orléans assurent leur maintien en National en battant le Red Star (2-1)

Les footballeurs de l’US Orléans assurent leur maintien en National en battant le Red Star (2-1)
Descriptive text here

Le soulagement était palpable – et bruyant – dans les tribunes bondées (4 100 personnes) du stade Source, ce vendredi soir, au coup de sifflet final. Sur le terrain, les joueurs orléanais s’effondrent de joie. Avec deux buts, de Loïc Goujon et Grégory Berthier, Le football de l’US Orléans a battu le Red Star, déjà champion (2-1), et s’est surtout assuré de disputer le National l’année prochaine.

Devant à la mi-temps grâce à leur numéro 15, auteur d’une superbe tête sur un non moins superbe service de Ryan Ponti, les Orléanais ont creusé l’écart de une frappe lointaine et parfaite de Berthier (2-0, 66e) avant de voir le Red Star revenir à un but grâce à l’entrant Benali (2-1, 75e). Les dernières minutes, dont trois de temps additionnel, furent longues pour les supporters orléanais, mais les vagues adverses s’abattirent sur une défense courageuse des Jaunes et Rouges même aux abois. Avec 43 points au compteur, soit 5 points d’avance sur la zone rouge, l’USO, 11e au classement mondial, pourra disputer l’esprit libre son dernier match, samedi 18 mai, au Goal FC (15e, 37 points). Noter lae entretien, aussi, des voisins de Châteauroux12ème avec 42 points.

«On a beaucoup sacrifié» – Karim Mokeddem, entraîneur de l’US Orléans

C’était dur ce soir et je pense que le Red Star a montré qu’ils n’étaient pas en vacances. Ils nous ont poussés dans nos retranchements. Nous avons fait beaucoup de sacrifices, pas toujours intelligemment, mais ce qui comptait, c’était de nous sauver. Nous nous sommes battus tout au long du match» déclare Karim Mokeddem, premier à se présenter en conférence de presse après avoir profité du moment avec ses joueurs, au milieu du terrain. Tout le monde a posé pour la photo souvenir, dans le rond central. L’entretien assuré, le coach orléanais a envoyé, entre les lignes, quelques messages pour l’avenir.Il s’est passé beaucoup de choses en coulisses, notamment autour de notre équipe réserve, ce qui m’a vraiment bouleversé. Il va falloir tout régler. Le coach réserve est dévoué corps et âme (…) et parfois on ne se comporte pas bien avec lui, ça m’attriste» lâche-t-il. “Ce sont des messages que je transmettrai aux bonnes personnes, sous 48h

«Nous avons moins de succès» – Habib Beye, entraîneur du Red Star

L’Etoile Rouge, pas dans la meilleure dynamique depuis l’équipe a remporté le titre nationaln’a pas abandonné, insiste Habib Beye, admettant tout de même qu’il est difficile de «garde le feu intérieur allumé« lorsque l’objectif ultime sera atteint. Les buts marqués par Orléans »sont très, très beaux” il ajoute. “Comme vous l’avez vu ce soir, on a moins de réussite (…) c’était très difficile pour moi de leur annoncer mon départ du club. Lorsque nous soulèverons notre trophée le 18 mai, nous ferons la fête, et peut-être que le 20, tout le monde se séparera. Il faut profiter de ces moments. Les résultats ne doivent pas les gâcher

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Voici Brest ! Et c’est comme si nous avions gagné la Coupe du monde ! Folle soirée à Brest après la qualification historique en Ligue des Champions
NEXT L’alarme incendie se déclenche pendant l’heure de la sieste à l’hôtel Panthers à Boston