la marée rouge a déferlé sur la ville [En images] – .

Gros, très gros coefficient de marée, ce vendredi 10 mai 2024, à Brest, pour le dernier match à domicile de la saison contre Reims, toujours joué derrière une salle comble (14 600 spectateurs). Et quelle saison ! Inoubliable à souhait et ô combien significatif pour la première participation du Stade Brestois à la Coupe d’Europe la saison prochaine. En quittant la place de la Liberté à 18 heures, les Ultras ont chanté pendant deux heures et demie avant de rejoindre le stade Francis-le Blé dans une ambiance folle. Et ils ont encore eu de la voix lors d’un match sans vainqueur (1-1) et sans l’explosion de joie attendue. Mais avec un bel hommage final aux joueurs et un feu d’artifice approprié.

type="image/jpeg">>
Vendredi 10 mai 2024, 18 heures, la foule se masse déjà place de la Liberté pour une nouvelle marée rouge… Ça promet ! (Photo Le Télégramme/Stéphane Jézéquel)
type="image/jpeg">>
Super ambiance à moins de trois heures du début du match entre le Stade Brestois 29 et le Stade de Reims, alors que la marée rouge s’installe au bas de Jaurès… (Photo Le Télégramme/Stéphane Jézéquel)
type="image/jpeg">>
Peu après 18 heures, un millier de supporters brestois s’élancent de la place de la Liberté pour rejoindre le stade Francis-Le Blé ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">La marée rouge porte bien son nom !>
La marée rouge porte bien son nom ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Le rouge était de rigueur en ville en fin de journée puis au stade le soir !>
Le rouge était de rigueur en ville en fin de journée puis au stade le soir ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Rouge de la tête aux pieds. Enfin presque.>
Rouge de la tête aux pieds. Enfin presque. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Il n'y a pas d'âge pour être fier du Stade Brestois. Ici, toute une famille le dit !>
Il n’y a pas d’âge pour être fier du Stade Brestois. Ici, toute une famille le dit ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Les Ultras de Brest étaient en tête du cortège, arborant fièrement un tout nouveau t-shirt pour l'occasion, « le t-shirt de la fierté », portant la mention « Brest, Coupe d'Europe » !>
Les Ultras de Brest étaient en tête du cortège, arborant fièrement un tout nouveau t-shirt pour l’occasion, « le t-shirt de la fierté », portant la mention « Brest, Coupe d’Europe » ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">La marée rouge, accompagnée bien sûr de fumigènes, de drapeaux et de chants, déferle sur la rue Jean-Jaurès.>
La marée rouge, accompagnée bien sûr de fumigènes, de drapeaux et de chants, déferle sur la rue Jean-Jaurès. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Quelle ferveur dans les rues de Brest à l'occasion du match à domicile des Brestois face aux Rémois. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le Brestois sait faire entendre sa voix !>
Quelle ferveur dans les rues de Brest à l’occasion du match à domicile des Brestois face aux Rémois. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Brestois sait faire entendre sa voix ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Attention, fans de tous âges sur le pont !>
Attention, fans de tous âges sur le pont ! (Photo Le Télégramme/Stéphane Jézéquel)
type="image/jpeg">« Rouge de monde », la place de Strasbourg à une heure du coup d'envoi !>
« Rouge de monde », la place de Strasbourg à une heure du coup d’envoi ! (Photo Le Télégramme/Ronan Tanguy)
type="image/jpeg">Arrivée au Penalty vers 20h15 : les supporters chantent depuis déjà plus de deux heures mais ils ont toujours leur voix ! Et ils en auront certainement encore dans l'antre brestois.>
Arrivée au Penalty vers 20h15 : les supporters chantent depuis déjà plus de deux heures mais ils ont toujours leur voix ! Et ils en auront certainement encore dans l’antre brestois. (Photo Le Télégramme/Stéphane Jézéquel)
type="image/jpeg">Du rouge, du rouge et encore du rouge : les fumigènes sont de sortie chez les Ultras brestois.>
Du rouge, du rouge et encore du rouge : les fumigènes sont de sortie chez les Ultras brestois. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Après la marée rouge dans les rues de Brest, la marée rouge continue dans les tribunes !>
Après la marée rouge dans les rues de Brest, la marée rouge continue dans les tribunes ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Les supporters brestois se sont montrés très bruyants avant le match et ont affiché un magnifique tifo à l'entrée des joueurs sur la pelouse du Blé en début de match !>
Les supporters brestois se sont montrés très bruyants avant le match et ont affiché un magnifique tifo à l’entrée des joueurs sur la pelouse du Blé en début de match ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Quel que soit le modèle ou l'année, les foulards rouges et blancs étaient légions, ce vendredi 10 mai 2024, dans les allées du Blé, pour la rencontre entre Brest et Reims.>
Quel que soit le modèle ou l’année, les foulards rouges et blancs étaient légions, ce vendredi 10 mai 2024, dans les allées du Blé, pour la rencontre entre Brest et Reims. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Le nouveau slogan des supporters : « Stade Brestois, Coupe d'Europe » !>
Le nouveau slogan des supporters : « Stade Brestois, Coupe d’Europe » ! (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Durant les dernières minutes du match, les Ultras de Brest ont fumé dans la tribune Kemper.>
Durant les dernières minutes du match, les Ultras de Brest ont fumé dans la tribune Kemper. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Score final : 1-1. Un résultat qui ne fait pas les affaires de Brest, le club restant à la portée de Lille dans la course à la Ligue des Champions. Malgré cette douche froide, les 14 600 spectateurs du Blé ont rendu un bel hommage aux joueurs, avant un feu d'artifice.>
Score final : 1-1. Un résultat qui ne fait pas les affaires de Brest, le club restant à la portée de Lille dans la course à la Ligue des Champions. Malgré cette douche froide, les 14 600 spectateurs du Blé ont rendu un bel hommage aux joueurs, avant un feu d’artifice. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
type="image/jpeg">Une chose promise, une chose due : un spectacle de lumière et un feu d'artifice sont tirés au Blé pour célébrer le dernier match à domicile de la saison.>
Une chose promise, une chose due : un spectacle de lumière et un feu d’artifice sont tirés au Blé pour célébrer le dernier match à domicile de la saison. (Photo Le Télégramme/Nicolas Créach)
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la pré-liste contre le Maroc… avec un grand absent ! – .
NEXT «Cela a complètement changé ma carrière»