L’Union compte sur sa fraîcheur

L’Union compte sur sa fraîcheur
Descriptive text here

A la veille de ce quart de finale aller des barrages, l’entraîneur de l’Union Tarbes-Lourdes Stéphane Dao s’est posé une question : « Qu’est-ce qui primera ? Est-ce la fraîcheur de mon équipe qui a bénéficié de deux jours de repos supplémentaires, ou est-ce le fait qu’Avignon-Le Pontet a su garder le rythme, garder la pression, puisqu’ils se jouent dimanche ?

La pression est toujours sur l’Union qui reçoit d’abord, et Dao le sait : « Il faut gagner ce match pour inverser la pression sur le terrain. Ce soir, c’est nous qui avons la pression. En cas de victoire de l’Union, ce sont les Vauclusiens qui seront dos au mur tandis que les Bigourdans auront encore leur chance lors du 3ème match, s’ils perdent vendredi.

Cohérence

Ce que Stéphane Dao espère éviter bien entendu. Il a suivi la progression d’Avignon-Vitré dimanche dernier et a bien identifié le problème : « Il va falloir être régulier sur quatre quart-temps. On sait que c’est une équipe qui peut s’enflammer, comme on l’a vu lors du match aller de la phase 2, à domicile je pense qu’on a plus de rotations qu’eux donc il faut jouer ce match pour que petit à petit notre fraîcheur nous fasse gagner .

On revient donc à cette opposition fraîcheur versus rythme. Où sont physiquement les joueurs d’Alex Casimiri ? Steven Cayol est en pleine forme (22 points contre Vitré), Hernandez s’impose dans le raquette où Kovanusic représente un réel danger, Bourcier, Pothion et Lenoir complètent le tableau efficacement.

Confiance

Le poids du week-end dernier ajouté à la durée du déplacement va-t-il handicaper l’équipe Avignon-Le Pontet ? On ne le saura que ce soir, mais on retiendra que le 15 mars dernier, le déplacement à Lourdes n’a pas gêné les gars de l’USAP.

Et Bigourdan ? Dao est satisfait de la semaine d’entraînement et dit : “J’ai confiance dans les gars, j’ai confiance dans le jeu.” Et il espère même : « Les deux équipes peuvent jouer librement car elles n’étaient pas attendues à ce niveau de la compétition. Et cela pourrait faire un très bon match de basket. Ce serait bien pour le public, pour les partenaires.» Il ajoute encore : “En espérant que le public sera au rendez-vous, puisque la fédération nous fait jouer pendant un bon bridge, et ça, c’est catastrophique.” Mais les partisans de l’Union seront là. Soyons-en sûrs.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Notre ADN est basé sur l’innovation »
NEXT des milliers de personnes évacuées