Des Verts en mode Larsonneur pour amener l’ASSE contre Rodez ? – .

Des Verts en mode Larsonneur pour amener l’ASSE contre Rodez ? – .
Des Verts en mode Larsonneur pour amener l’ASSE contre Rodez ? – .

Depuis ses débuts professionnels en 2021, Étienne Green connu une trajectoire sinueuse AS Saint-Étienne. Quatrième dans la hiérarchie des gardiens derrière Ruffier, Moulin et Bajic, Étienne Green a été appelé à la dernière minute pour remplacer Jessy Moulin lors du match contre Nîmes, suite à sa blessure. Il a réalisé une performance remarquable en arrêtant un penalty, contribuant ainsi à une victoire cruciale dans la bataille pour la survie. Après des premiers matches prometteurs, il terminera la saison 2020-2021 avec un total de huit matches joués. Claude Puel décidera de lui faire confiance pour débuter la saison 2021-2022 avec un total de quinze matches joués.

Cette saison 2023-2024 l’a vu évoluer au poste de doublure de Larsonneur, il a tout de même eu l’occasion de débuter cinq matchs en tant que titulaire en raison de la blessure à l’épaule de Larsonneur. Gautier Larsonneur cet automne. Propulsé au premier plan alors que le club traversait une période de turbulences, Étienne Green a remporté une victoire contre Angerspréservant sa cage inviolée (0-2), mais subit ensuite quatre défaites consécutives, encaissant un total de neuf buts, dont cinq lors de sa défaite contre Auxerre (5-2), encaissant en moyenne 1,8 but par match.

Face à l’incertitude entourant la participation de Gautier Larsonneur, Étienne Green apparaît comme une option comme titulaire pour le match contre Rodez. Vert pourrait bénéficier d’un contexte plus favorable que lors de ses précédentes titularisations, jouant cette fois avec devant lui la meilleure défense du championnat.

Statistiquement, sur les cinq matches joués, Vert n’a pu savourer qu’une seule victoire, celle contre Angers (0-2) lors de son premier match de la saison, ce qui représente un ratio de victoires par match de seulement 20 %. D’autre part, Larsonneur a été un pilier de stabilité avec 18 victoires cette saison, soulignant sa régularité et son impact sur les résultats de son équipe. Concernant les performances individuelles, Vert a réussi une feuille blanche, concédant neuf buts au total, soit une moyenne de 1,8 but par match encaissé. A noter que ces statistiques prennent en compte le lourd revers des Verts face à Auxerre (5-2). En comparaison, Larsonneur a été un mur impénétrable, préservant son but en 18 matches de championnat cette saison. Il n’a encaissé que 19 buts au total, soit une moyenne de 0,6 but par match.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le prix de la célèbre Nike Air Huarache Runner est en chute libre sur le site officiel
NEXT l’immense coup de gueule de Leonardo Balerdi et Jean-Louis Gasset