Formule 1 | Officiel : le Congrès américain ouvre une enquête sur le blocage d’Andretti en F1

Formule 1 | Officiel : le Congrès américain ouvre une enquête sur le blocage d’Andretti en F1
Formule 1 | Officiel : le Congrès américain ouvre une enquête sur le blocage d’Andretti en F1

Le président du comité judiciaire de la Chambre des représentants des États-Unis a ouvert une enquête sur la Formule 1 et Liberty Media sur la manière dont la décision de bloquer l’offre d’entrée d’Andretti a été prise.

Le représentant Jim Jordan a envoyé mardi une lettre au PDG de Liberty Media, Greg Maffei, et au PDG et président de la F1, Stefano Domenicali, exigeant des documents concernant le «processus d’évaluation pour l’entrée de nouvelles équipes» liés à Andretti et même ceux entre la F1, Liberty Media et les 10 équipes actuelles sur le sujet.

Jordan a donné jusqu’au 21 mai à 17 heures pour répondre.

La décision du républicain intervient une semaine après que 12 membres bipartites du Congrès ont écrit à la F1 et à Liberty pour demander des réponses sur le rejet de l’offre d’Andretti à la suite des négociations commerciales avec la F1 en janvier.

La candidature a déjà passé avec succès tous les tests techniques et sportifs de la FIA, mais a été rejetée, au moins pour 2026, après que la F1 a estimé qu’Andretti avait sous-estimé le niveau de difficulté pour rejoindre la grille et aussi qu’elle n’ajouterait pas suffisamment de valeur au sport.

L’une des raisons pour lesquelles certaines des 10 équipes existantes étaient tièdes à l’égard de l’entrée proposée par Andretti était le fait qu’elles recevraient potentiellement une plus petite part des revenus globaux, malgré les affirmations d’Andretti selon lesquelles cela élargirait en fait le pot commun et donc les revenus pour tous.

Lors du Grand Prix de Miami, quelques jours après avoir rencontré Jordan, entre autres, Mario Andretti a confirmé que l’équipe envisageait toujours de figurer sur la grille de 2026.

L’équipe a également récemment ouvert une toute nouvelle base technique à Silverstone.

La F1 n’a pas complètement fermé la porte à l’offre d’Andretti, le moteur prévu par Cadillac (groupe General Motors) étant une potentielle bouée de sauvetage. Si GM et Cadillac parviennent à produire un groupe motopropulseur pour 2028, la F1 a indiqué qu’elle reconsidérerait le bien-fondé de l’offre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Julien BriseBois veut séduire Kent Hughes
NEXT «Quand on a entendu le cri de Thibaut Courtois, on a su qu’il s’était passé quelque chose de grave»