L’Atalanta ébranlée avant de retrouver l’OM en Ligue Europa

L’Atalanta ébranlée avant de retrouver l’OM en Ligue Europa
L’Atalanta ébranlée avant de retrouver l’OM en Ligue Europa

Le club bergamasque s’est imposé de justesse contre la Salernitana, dernière de Serie A, ce lundi lors de la 35e journée.

L’Atalanta a pris son temps pour s’imposer 2-1 contre la Salernitana, dernière du Championnat italien qui retrouvera la 2e division la saison prochaine, lundi au terme de la 35e journée. Trois jours avant la réception de Marseille en demi-finale retour de Ligue Europa, l’Atalanta, menée dès la 18e minute, a été bousculée pendant 90 minutes. Gianluca Scamacca, auteur de l’ouverture du score lors de la demi-finale aller de C3 à Marseille (1-1), a égalisé à la 57e minute avec son septième but, toutes compétitions confondues, depuis un mois. Teun Koopmeiners a donné l’avantage à son équipe six minutes plus tard.

Ce succès permet à la « Dea » de repasser devant l’AS Rome (tous deux 60 pts, mais un match en moins pour l’Atalanta) à la 5e place du classement de Serie A, dernière qualification pour la Ligue des Champions.

Lire aussiMarseille-Atalanta : Mbemba en sauveur, Aubameyang en récolte… les tops et les flops

Gasperini tourne

Gian Piero Gasperini avait choisi de ménager ses titulaires habituels et de procéder à six changements par rapport à l’équipe alignée la semaine dernière à Marseille. L’un de ces changements a été rendu nécessaire par la blessure à la cuisse du défenseur bosniaque Sead Kolasinac, indisponible contre Marseille. Le capitaine Rafael Toloi, absent à l’aller en raison d’un problème musculaire, pourrait cependant être de nouveau disponible, a indiqué Gasperini après le match. “On a confiance en nous, mais il faudra faire un très bon match et être prudent jeudi. Atteindre cette finale serait quelque chose de fantastique, d’historique pour notre club et pour toute une ville en pleine euphorie avant de recevoir Marseille.», a expliqué le technicien italien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Comment vais-je pouvoir jouer au football ici… » très ému, Mikkel Desler se souvient de ses meilleurs souvenirs à Toulouse
NEXT une chance de réaliser un rêve pour beaucoup