Laveuse gratuite | Cinq réflexions sur le premier tour des séries éliminatoires

Le premier tour éliminatoire est terminé. Voici cinq réflexions sur la série jusqu’à présent.

1. Arthur qui ?

Ne vous fiez jamais aux CV des gardiens avant de faire nos pronostics. L’équipe devant eux peut faiblir, ou même le gardien de but, aussi célèbre soit-il, peut également s’effondrer.

Connor Hellebuyck a connu une fin de saison fantastique avec les Jets. Alexandar Georgiev n’aurait pas pu arrêter un pamplemousse avec l’Avalanche.

Georgiev était ordinaire comme prévu, mais un peu moins mauvais que prévu. Hellebuyck était mal protégé par une défense poreuse, mais il fut le premier à admettre sa perte de confiance. Le premier a accordé 15 buts, le second, bien que finaliste du Trophée Vézina décerné au gardien par excellence, 24, pour une moyenne de 5,23 par match.

Les Canucks ont laissé tomber leur troisième gardien de but, Arturs Silovs, lors du quatrième match à la suite des blessures de Thatcher Demko et Casey DeSmith. Silovs, 23 ans, dont la carrière l’a même amené à jouer pour les Lions de Trois-Rivières dans la ECHL, a accordé cinq buts en trois matchs et a conclu la série par un blanchissage. Cependant, il faisait face à l’un des bons gardiens de la Ligue, Juuse Saros, des Predators.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO GEORGE WALKER IV, PRESSE ASSOCIÉE

Arthurs Silovs

Boston possède l’un des meilleurs duos de gardiens de but de la LNH, composé de Jeremy Swayman et Linus Ullmark. Toronto compte l’un des pires, Ilya Samsonov et Joseph Woll. Il a fallu des prolongations lors du match 7 pour déterminer le vainqueur, les Bruins…

2. Pas de panique à Toronto !

En parlant des Leafs, les résultats de fin de saison risquent d’être houleux. On voudra licencier l’entraîneur, probablement le président Brendan Shanahan et probablement l’attaquant Mitch Marner, décevant avec seulement trois points, dont un but, en sept matchs.

Les Maple Leafs viennent de connaître une autre saison de 102 points. Leur meilleur attaquant, Auston Matthews, était malade. William Nylander, 98 points en saison régulière, a raté les trois premiers matchs de la série.

Pourtant, il a fallu aux Bruins une prolongation lors du septième match pour éliminer Toronto. Y a-t-il vraiment un danger dans la maison ?

3. Certains acheteurs déçus, d’autres satisfaits

Vegas a cédé deux choix de première ronde, un choix de deuxième ronde et deux espoirs pour Tomas Hertl, Noah Hanifin et Anthony Mantha. Ils ont évidemment été proclamés vainqueurs de la date limite des échanges. Grâce à un astucieux subterfuge, ils ont pu dépasser le plafond salarial de dix millions au début des playoffs. Ils ont néanmoins été éliminés dès le premier tour par les Stars de Dallas, non sans mener 2-0. Heureusement, Hertl et Hanifin seront à Vegas pendant encore plusieurs années.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO BRANDON WADE, PRESSE ASSOCIÉE

Thomas Hertl (48)

Parmi d’autres acheteurs malheureux, Winnipeg a renoncé à un choix tardif de première ronde, 27e au total pour le moment, au CH pour Sean Monahan. Il s’est limité à une passe décisive en cinq matchs, mais figurait parmi les attaquants les plus utilisés de son club.

Les Hurricanes ont cédé un choix de deuxième ronde et trois espoirs pour Jake Guentzel. Il leur a accordé quatre points en cinq matchs dès le premier tour en première ligne et leur a permis de rétrograder un bon joueur offensif, Martin Necas, au troisième. Vancouver a payé un choix de première ronde pour un autre joueur loué, Elias Lindholm. Celui-ci ne s’est pas éclaté offensivement, trois points en six matchs, mais il est utilisé à profusion et permet aux Canucks de compter sur un superbe troisième trio.

Obtenu pour le jeune défenseur Bowen Byram, Casey Mittelstadt comble un joli trou au centre du deuxième trio de l’Avalanche. Il a récolté six points en cinq matches au premier tour.

4. Logique respectée pendant un temps rare

Le Seattle Kraken a provoqué une surprise majeure l’an dernier en éliminant les champions en titre, l’Avalanche du Colorado, au premier tour. Les Panthers de la Floride ont fait la même chose dans l’Est en battant les Bruins de Boston après avoir été menés 3-1. Toutefois, quarante-trois points les séparent au classement.

Pour une rare fois, il n’y a eu aucune surprise cette année. Les sept derniers clubs qualifiés, soit Washington, les Islanders de New York, Vegas, Tampa Bay, Los Angeles, Nashville et Toronto, ont tous été éliminés au premier tour. Une seule équipe parmi les neuf premiers, Winnipeg, quatrième, est tombée face à l’Avalanche du Colorado, à seulement trois points du huitième rang au classement général. On peut difficilement parler de surprise ici.

5. Encore ce bon vieux Lehkonen !

Artturi Lehkonen a démontré son opportunisme lors des séries éliminatoires 2021 avec le Canadien en marquant le but vainqueur en prolongation pour éliminer les Golden Knights de Vegas en demi-finale. Il a également montré ses dents dans la série en Suède, avant son arrivée en Amérique du Nord, avec 19 points, dont 11 buts, en 16 matchs à Frölunda après une saison de 33 points en 49 matchs.

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO RON CHENOY, USA AUJOURD’HUI SPORTS

Artturi Lehkonen (620

Il vaut son pesant d’or au Colorado depuis son acquisition du Canadien en échange du jeune défenseur Justin Barron et d’un choix de deuxième ronde en 2024. Après avoir été un contributeur important à la victoire de la Coupe en 2022 avec 14 points, dont huit buts , il a récolté huit points, dont cinq buts, en cinq matchs jusqu’à présent en deuxième ligne avec Mittelstadt et Zach Parise. Le voici à 28 points en 32 matchs de séries éliminatoires depuis son arrivée au Colorado.

La gaffe de Trevor Connelly

Une pénalité majeure stupide et totalement inutile de l’espoir américain Trevor Connelly, à la suite d’un contrôle dangereux, en troisième période de la finale du Championnat du monde U18 dimanche, a permis au Canada de combler un déficit et de remporter l’or.

Le meilleur espoir du repêchage 2025, l’Américain James Hagens, 17 ans, et celui de 2026, le Canadien Gavin McKenna, 16 ans, se sont éclatés avec respectivement 22 et 20 points. Hagens a battu le record du plus grand nombre de points dans ce tournoi. Nikita Kucherov y avait 21 points en 2011.

Parmi les espoirs de la cuvée 2024, le petit frère de Lane Hutson, Cole, a obtenu 13 points en sept matchs, Tij Iginla 12 points en 7 matchs et Cole Eiserman a marqué neuf buts en sept matchs.

Ces résultats doivent toutefois être pris avec des pincettes. Ce tournoi peut être trompeur, en l’absence des meilleurs joueurs de 17 ans de la planète, blessés, nés tardivement, donc déjà âgés de 18 ans, voire retenus en playoffs.

Neuf des dix premiers candidats à la draft 2024, dont le favori, Macklin Celebrini, n’étaient pas là.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Fiasco à l’OM, ​​Longoria a tranché pour son avenir
NEXT «J’ai glissé dans un ravin de 25 mètres…» – .