Donald Trump sanctionné à nouveau et menacé d’incarcération pour outrage au tribunal

Donald Trump sanctionné à nouveau et menacé d’incarcération pour outrage au tribunal
Descriptive text here
>>
L’ancien président américain Donald Trump arrive pour son procès au tribunal pénal de Manhattan, à New York, le 6 mai 2024. JULIA NIKHINSON / AFP

Le juge qui préside le procès pénal de Donald Trump à New York a une nouvelle fois menacé l’ancien président américain, lundi 6 mai, de“incarcération” pour avoir violé son interdiction d’attaquer verbalement les témoins et les jurés.

Le juge Juan Merchan lui a infligé une amende supplémentaire de 1 000 $. “pour avoir violé son ordonnance en faisant des commentaires publics sur le jury et la manière dont il a été sélectionné”conformément à sa décision écrite, et l’a averti que de futures violations seraient « passible d’incarcération ».

La semaine dernière, le juge l’a condamné à une amende de 9 000 dollars, soit 1 000 dollars par infraction, pour avoir attaqué publiquement des témoins et des jurés en marge de son procès et menacé de l’envoyer en prison en cas de récidive.

Depuis le 15 avril, début de ce procès inédit pour un ancien président américain, les procureurs avaient demandé que Donald Trump soit sanctionné pour ses violations répétées de l’interdiction d’agresser les témoins clés de l’affaire. Il s’agit notamment de son ancien avocat Michael Cohen ou des jurés, qui, selon lui, ne sont pas impartiaux.

Il est poursuivi pour 34 falsifications de documents comptables qui auraient servi à dissimuler le versement de 130 000 dollars (121 000 euros) à l’ancienne star du cinéma pornographique Stormy Daniels, dans la dernière ligne droite de l’élection présidentielle de 2016, qu’il avait remportée de justesse face à Hillary Clinton.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Au procès de Donald Trump, sexe, presse et politique

Ajouter à vos sélections

Cette somme a servi à acheter son silence sur une relation sexuelle passagère qu’elle prétendait avoir eue avec le magnat de l’immobilier en 2006, alors qu’il était déjà marié à son épouse actuelle, Melania. Une relation que nie Donald Trump.

Le Monde avec l’AFP

Réutiliser ce contenu
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des dizaines de milliers de saumons meurent dans un accident de camion
NEXT Connor Bédard doit se frotter les mains