Menés de 18 points, les Cavs arrachent leur qualification ! – .

Menés de 18 points, les Cavs arrachent leur qualification ! – .
Menés de 18 points, les Cavs arrachent leur qualification ! – .

Pendant près d’une mi-temps, le match 7 entre Cleveland et Orlando a penché en faveur de la jeune équipe du Magic, tandis que les Cavaliers faisaient fi de leur basket devant leur propre public. Mais un troisième quart-temps patron et un Donovan Mitchell immense (39 points) ont finalement permis aux Cavs d’assurer leur qualification pour les demi-finales de conférence, face à Boston.

Statistiques à domicile pour le match 7

Comme avant chaque Game 7, on se demande laquelle des deux équipes sera perturbée par le défi, et laquelle réussira le mieux à jouer son jeu. Habituellement, c’est l’équipe la plus expérimentée – ici Cleveland à savoir – qui gère le mieux ce genre de moment, surtout avec le public qui pousse derrière. Mais le scénario inverse se produit lors de ce septième tour dans l’Ohio.

Car oui, c’est la Magie qui semble la plus libérée.

Orlando a rapidement retrouvé sa compétence à 3 points – contre toute attente – après avoir enchaîné les briques dans cette même salle lors des trois matches précédents. Dans le rôle de leader ? Qui d’autre que Paolo Banchero : L’étudiant en deuxième année ouvre la voie en plantant d’abord deux banderilles et en servant Wendell Carter Jr. ainsi que Jalen Suggs derrière l’arc. C’est le début du spectacle de Banchero, auteur d’une belle première mi-temps (24 points en 21 minutes !). Score, jeu, agressivité, lancers francs provoqués, présence au rebond et en défense, Paolo est tout simplement partout ! Vous ajoutez à tout cela un bel apport du banc et un Gary Harris (de retour dans le cinq) qui tire enfin de loin, et ça sourit au pays de Mickey !

Les moments forts de Paolo Banchero en première mi-temps (24 points) : pic.twitter.com/nXfHpFfCNp

—TrashTalk (@TrashTalk_fr) https://twitter.com/TrashTalk_fr/status/1787187189677162542?ref_src=twsrc%5Etfw

Du côté de Cleveland, TOUT est plus compliqué. Privés une nouvelle fois de leur pivot Jarrett Allen, les Cavs semblent paralysés par le défi. Ils parviennent certes à trouver quelques ouvertures dans la raquette adverse et à provoquer des lancers francs, mais globalement l’attaque est en grosse difficulté face à la défense du demi-terrain d’Orlando. Les tirs extérieurs ne rentrent pas, il n’y a aucun rythme, les revirements s’enchaînent et Orlando punit en transition. Pour aggraver les choses, Darius Garland et Max Strus sont en difficulté et la frustration monte à grande vitesse. 49-31 Magic à quatre minutes de la fin de la première mi-temps, c’est un cauchemar pour les fans des Cavs.

Heureusement pour Cleveland, Orlando commençait à enchaîner les turnovers avant la pause et tombait sur un Evan Mobley impérial en protection de cercle (5 contres, 16 rebonds !). Les Cavaliers en profitent pour reprendre vie. Donovan Mitchell est agressif envers le cerceau et Caris LeVert (15 points au total) est crucial par son apport en sortie de banc. Le Sniper Sam Merrill enflamme la salle d’un gros tir depuis le parking qui ramène Cleveland à seulement -8. De toute évidence, la dynamique vient de changer. Les deux équipes arrivent finalement à la pause sur le score de 53-43.

SAM MERRILL DU CENTRE-VILLE. @smerrill05 | #Faites-les savoir pic.twitter.com/PNpopuyyJW

– Cavaliers de Cleveland (@cavs) https://twitter.com/cavs/status/1787184897976578537?ref_src=twsrc%5Etfw

Les Cavs maintiennent sur cette lancée au retour des vestiaires. En manque de réussite en première mi-temps, Donovan Mitchell ne veut pas quitter la scène par la petite porte : il enchaîne les drives, réalise des 3-points et dynamise toute la salle de Cleveland. Il est bien accompagné de Max Strus qui a enfin compris qu’il devait bouger, tout le contraire de Darius Garland en liberté. 58-55 Orlando, l’écart continue de se réduire.

Le Magic parvient à contrer le rythme trouvé par les Cavs en frappant deux tirs à 3 points (Banchero, Suggs) qui font du bien, mais on sent que Cleveland prend progressivement le dessus. Les esprits s’échauffent un peu, il y a des erreurs des deux côtés, le match est cassé. Et dans ce contexte qui rappelle que nous sommes au Game 7 des Playoffs, Mitchell est rayonnant. Pénétration après pénétration, panier après panier, Spida dépose sa toile (17 points au troisième quart-temps… 15 pour le Magic) pour donner l’avantage à Cleveland 68-66. Pendant ce temps, Paolo Banchero est à la peine (1/7 au tir dans le troisième) face à Isaac Okoro, Evan Mobley and Co. Franz Wagner est officiellement absent (1/15 au tir dans le match…).

Le troisième quart-temps se termine sur deux gros missiles de Max Strus : 76-68 Cleveland à 12 minutes de la fin !

Spida (32 PTS) donne l’avantage aux Cavs dans le 3Q ! https://t.co/32zYSNNr7K pic.twitter.com/qrSyKO1UFq

-NBA (@NBA) https://twitter.com/NBA/status/1787195273879437481?ref_src=twsrc%5Etfw

Le jeune Magic a-t-il encore des ressources après ce terrible troisième quart-temps (33-15) ? Ou les Cavs vont-ils enfoncer le clou ?

De retour sur le terrain après un repos bien mérité, Donovan Mitchell ne s’est pas calmé sur le banc. Il plante un tir gagnant d’entrée et continue de mettre la pression sur la défense d’Orlando. De l’autre côté du terrain, le Magic continue de marcher dans la boue : chaque possession est compliquée, chaque point est dur à gratter. Et quand on n’assure pas la défense en transition, cela donne à Caris LeVert un lay-up gratuit et une avance de dix points pour Cleveland (85-75 à la mi-quatrième quart-temps).

Si Paolo Banchero jette ses dernières forces dans la bataille, les Cavs tiennent le bon côté. Darius Garland – remotivé par Mitchell alors qu’il était au fond du trou – plante un tir gagnant qui fait vraiment mal à Orlando après un rebond offensif d’Okoro. Ça sent le KO. Le Magic resta quelques minutes sous assistance respiratoire, mais le réveil de Mobley en attaque et la renaissance de Garland mirent fin aux espoirs d’Orlando.

106-94 score final, les Cavs verront les demi-finales de conférence, mais le Magic peut sortir la tête haute !

Darius Garland encaisse pour donner aux Cavs leur plus grande avance du match au 4Q !

CLE peut se qualifier pour les Semis Est avec une victoire sur ABC#NBAPlayoffs présenté par Google Pixel pic.twitter.com/mlRPNqoWZs

-NBA (@NBA) https://twitter.com/NBA/status/1787202643946873271?ref_src=twsrc%5Etfw

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le joueur de l’AS Monaco Mohamed Camara cache le patch anti-homophobie avec du scotch blanc ! – .
NEXT Rentrée scolaire réussie pour Azeddine Habz et Soufiane El-Bakkali