les têtes d’affiche charentaises du gala de boxe d’Angoulême

La rédaction vous conseille

Une soirée une nouvelle fois plébiscitée par le public angoumoisin venu nombreux soutenir les combattants locaux. Les têtes d’affiche étaient là pour faire le show.

Kébé veut boxer aux JO

En boxe anglaise, le Sojaldicien Karamba Kébé (-92kg) s’est imposé face au jeune Teddy Judes. Pour le boxeur, qui court après la qualification olympique pour représenter le Sénégal et qui envisage de passer professionnel en fin d’année, c’est un véritable retour aux origines. Entouré de ses proches, Kébé a savouré ses trois tours malgré le stress ambiant.


Au gymnase du Grand-Font, le public a répondu présent.

Quentin Petit

« Ma préparation est ce qui devrait m’amener aux Jeux Olympiques si je parviens à me qualifier. Lorsque la Team Aflalaye m’a proposé ce combat, je n’ai pas hésité une seule seconde. »

Encouragé dans les tribunes, Kébé s’est éclaté sur le ring. « J’avais beaucoup de stress avant le combat. Mais voir que tant de gens sont encore là pour me soutenir, malgré le fait que je sois à Toulouse depuis plusieurs années, ça me fait chaud au cœur. J’envisage de devenir professionnel en fin d’année pour représenter Soyaux et toute la Charente. Et si Hakim Aflalaye m’appelle pour un autre combat, je reviendrai avec grand plaisir. »

Un combat tactique pour Djennadi

Egalement de retour sur le ring charentais, Nazim Djennadi (-75kg) a conclu la soirée en s’imposant face au jeune et accrocheur Italien Yassin Rezgui. Désormais licencié près de Saintes, le boxeur pro n’oublie pas ses terres charentaises où il vient régulièrement s’entraîner. «C’était un combat tactique. J’avais déjà combattu il y a deux semaines mais j’ai bien géré celui-ci. Je suis habitué à boxer à l’étranger et le ramener à la maison est une belle cerise sur le gâteau. »


La boxe anglaise était à l’honneur samedi à Angoulême.

Quentin Petit

Après avoir perdu lors du Clash of the Warriors, retour gagnant pour Saian Simille (-60kg) et Steven DiMeglio (-63,5kg). Le junior s’est imposé avec la manière contre Timéo Berger au terme d’un combat très engagé tandis que le second a imposé tout son punch lors d’un combat qui s’est terminé au deuxième tour.

Alizé Varlet s’impose logiquement

Pour ces deux boxeurs phares du Team Aflalaye Boxing, nul doute que le rendez-vous est pris pour décembre à Carat.

Fortunes diverses pour les autres Charentais. Dans le seul combat féminin de la soirée, Alizé Varlet (-53kg) s’est logiquement inclinée face à Sarah Kaddour. La jeune Charentaise qui enchaîne les apparitions à Angoulême poursuit son apprentissage.


La Team Aflalaye rencontrera les fans de boxe en décembre au Carat.

Quentin Petit

Défaite également pour Yanis Tabour (-71kg). Malgré un premier tour vigoureux, Angoumoisin s’incline après deux tours plus compliqués. Victoire en revanche pour Samuel Pinto (-60kg). L’auteur franco-portugais d’une belle performance l’emporte logiquement.

Comme l’année dernière, la boxe anglaise a été mise à l’honneur dans la première partie du gala. Si les Charentais ont connu des difficultés lors de leur combat, nul doute que « le noble art » a fait sa place dans les galas de boxe pied/poing du Team Aflalaye.

Les résultats : Douy Matecat bat Junior Baio par décision (-71kg) ; Charly Magal bat Ruben Dos Santos par KO en 3e rond (-80kg) ; Nicolas Laroche bat Clément Mignonneaud par Arret à 1euh rond (+92kg) ; Mathis Perreau bat Issame Tahar par décision (-80kg) ; Karamba Kébé bat Teddy Judes par décision (-92kg) ; Thomas Humbert bat Yanis Tabou par arrêt 3e ronde (K1, -71kg) ; Saian Simille bat Timéo Berger par décision (Kickboxing, -60kg) ; Samuel Pinto bat Evan Merle par décision (Kickboxing, -60kg) ; Vincent Galvan bat Walid Farsi par décision (K1, -60kg) ; Steven DiMeglio bat Paul Cramotte par arrêt en 2e ronde (K1, -63,5kg) ; Sarah Kaddour bat Alizé Varlet par décision (Kickboxing, -53kg) ; Nazim Djennadi bat Yassin Rezgui par décision (K1, -75kg).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Malgré une chute « de 25 à 30 mètres » dans un ravin, ce coureur belge a terminé l’étape reine du Giro « avec caractère »
NEXT Longoria cible l’entraîneur de Monza