quatre relais français sur cinq déjà qualifiés pour les Jeux en athlétisme

quatre relais français sur cinq déjà qualifiés pour les Jeux en athlétisme
Descriptive text here

C’est presque une boîte pleine. Sur les cinq relais français engagés aux Championnats du monde de spécialités aux Bahamas, quatre sont déjà qualifiés pour les Jeux olympiques de Paris cet été (26 juillet – 11 août).

Paradoxalement c’est le relais 4×400 m hommes, vice-champion du monde l’été dernier à Budapest, qui n’a pas pu décrocher une place aux Jeux, le deuxième relais Thomas Jordier ayant dû arrêter sa course, blessé. Ses coéquipiers auront une autre chance de valider leur billet pour les Jeux dimanche lors d’une course de repêchage.

Les quatre autres relais, 4×400 m mixte, 4×100 m femmes et hommes et 4×400 m femmes, ont validé leur qualification pour le plus grand événement sportif mondial cet été. Autant de belles occasions de briller dans une sélection en mal de prétendants aux podiums olympiques individuels.

Les relais mondiaux disputés samedi et dimanche aux Bahamas offrent 14 places qualificatives pour les Jeux dans les cinq relais disputés sur piste.

Quatre séries se sont déroulées samedi pour chaque discipline : les deux premières équipes de ces séries se sont qualifiées directement pour la finale dimanche et donc pour les JO.

C’est le cas du 4×400 m mixte tricolore dirigé par Thomas Jordier, quelques heures avant sa blessure, Amandine Brossier, Gilles Biron et Louise Maraval pour une deuxième place en 3′14′’71 derrière la Pologne (3′13′ ’53 ).

« On a vu la Tour Eiffel à mesure que l’arrivée se rapprochait »

Orlann Oliere, Gémima Joseph, Hélène Parisot et Mallory Leconte ont ensuite couru en 43”09 derrière les Etats-Unis pour assurer la qualification pour le 4x100m féminin, avant d’être imitées par Mickael Zeze, Jeff Erius, Pablo Mateo et Aymeric Priam, vainqueurs en 38”. 32 devant la Grande-Bretagne. “Cela fait deux ans que nous travaillons sur cet objectif, je suis content d’avoir validé la qualification”, a commenté Jeff Erius.

Shana Grebo, Fanny Peltier, Diana Iscaye et Camille Seri ont ensuite propulsé le 4×400 m féminin à la 2e place de leur série en 3′ 28”06, derrière la Pologne. « Nous ne pensions pas pouvoir nous qualifier dès la première course, mais finalement tout est possible », se réjouissait Diana Iscaye. « On a vu la Tour Eiffel à mesure que l’arrivée se rapprochait », sourit Fanny Peltier en pensant à leur futur été parisien.

Les grands noms présents aux Bahamas ont brillé au nom du collectif, comme l’Américain Noah Lyles, qualifié au 4×100 m comme le champion olympique italien Marcell Jacobs, la Néerlandaise Femke Bol, en 4×400 m mixte, et la pépite du Botswana Letsile Tebogo, moteur de son équipe sur le 4×400 m messieurs.

Dimanche auront lieu les courses de repêchage avec trois séries par discipline, pour deux places qualificatives pour les Jeux par série. Deux places par épreuve resteront à gagner après les relais mondiaux, en fonction des résultats entre le 31 décembre 2022 et le 30 juin 2024.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à Narbonne, on rit, puis on pleure
NEXT Résultats du repêchage de la LCF 2024 – Kevin Mital avec les Argonauts