László Bölöni, entraîneur de Metz, scandalisé par l’expulsion controversée d’un de ses joueurs contre Rennes (vidéo)

László Bölöni, entraîneur de Metz, scandalisé par l’expulsion controversée d’un de ses joueurs contre Rennes (vidéo)
László Bölöni, entraîneur de Metz, scandalisé par l’expulsion controversée d’un de ses joueurs contre Rennes (vidéo)

Un carton rouge direct pour entrave : c’est ce que Georges Mikautadze a reçu ce samedi lors de la défaite de Metz à Rennes (3-2). Une décision arbitrale qui fait polémique tant elle semble dure au vu des images, alors qu’un penalty contesté avait déjà été accordé aux Bretons plus tôt dans la rencontre.

En toute fin de match, Mikautadze a légèrement accroché Arnaud Kalimuendo. L’arbitre du match a alors brandi le rouge, avant l’intervention du VAR. Face à des images qui montrent assez clairement que l’attaquant messin a réalisé un simple écran face à son adversaire, l’arbitre a décidé… de confirmer sa décision. De quoi faire enrager Metz et notamment son entraîneur László Bölöni, alors que le club peine à se maintenir.

“Je ne sais pas si je dois crier, pleurer, rire”, a déclaré l’entraîneur roumain en conférence de presse. « Je ne peux pas commenter. Suis-je vraiment prêt à vous parler et à vous dire ce que je ressens, ce que j’ai sur le cœur ? Parce que si je fais ça, j’achète immédiatement un ticket pour aller devant la commission de discipline.

“Ces jugements ne seraient même pas valables dans le championnat régional”, poursuit Bölöni. « Ce n’est pas facile d’arbitrer et généralement quand ils jugent, c’est compréhensible. Mais quand quelqu’un est aveugle, et je ne parle de personne, il prend un bâton blanc. Si nous avons VAR, utilisez-le ! »

Metz (29 points), toujours à la seizième place, synonyme de barrage, compte trois points d’avance sur Lorient (17e) et quatre devant Clermont (18e) mais trois derrière Nantes (15e) et Le Havre (14e), premier. non-relégué.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Otunuku Pauta en démolisseur, Tom Raffy n’aura pas suffi au CAB
NEXT Giro. Tour d’Italie – La 19ème étape pour Andrea Vendrame, Alaphilippe toujours devant