Sauterelle – Stade Lausanne Ouchy – .

Sauterelle – Stade Lausanne Ouchy – .
Descriptive text here

Morandi trompe Vachoux sur penalty pour le 2-2.

Martin Meienberger/freshfocus

La Challenge League n’est pas encore promise au Stade Lausanne Ouchy, mais elle lui est forcément destinée. D’autant que les Vaudois ont sans doute raté la meilleure occasion d’y croire à nouveau, en échouant à battre Grasshopper, son prédécesseur au classement, samedi au Letzigrund. Ils auraient pu revenir à quatre points, mais la défaite 3-2 concédée à la 90e minute leur laisse dix points à quatre journées de la fin de la saison.

Et pourtant, à deux reprises, la question méritait d’être posée : et si l’équipe pontaise n’était pas complètement morte ? Et si elle pouvait refuser l’inévitable ? D’abord parce que ce but en aile de pigeon de Lucas Pos, sur un corner de Gharbi, nous y a fait croire (21e). Même si tout cela était un peu à contre-courant, après un début de match où GC a poussé, sans marquer.

Mais sans doute ces dernières semaines, SLO n’a pas grand-chose à envier à ce GC, franchement limité. Et dans un duel en bas de tableau, il ne faut rien prédire : tout un destin peut s’inverser sur rien. Comme ce moment, juste avant la pause, où Morandi envoyait un petit ballon lobé à l’entrée de la surface : Asumah Abubakar trompait la sortie de Vachoux et parvenait pour la première fois à égaliser.

Un penalty pour 2-2

Une première fois ? Oui, car SLO allait mener une seconde fois au score. Même si Grasshopper s’est montré une nouvelle fois plus actif (trois buts annulés tout au long de la rencontre), ce sont les Lausannois qui ont été plus concrets: une magnifique frappe aux vingt mètres d’Elies Mahmoud depuis le côté droit leur a donné l’avantage (62e). Peu avant Pos commettait une faute dans la surface et permettait à Giotto Morandi de revenir à 2-2.

Une égalisation qui change la donne. Parce qu’il a forcé l’équipe de Ricardo Dionisio, il a forcé son destin. Elle n’aura pas réussi. Pire : juste après une belle occasion de Gharbi à la 88e minute, Mahmoud est expulsé pour un deuxième carton jaune. Et, dans la foulée, Giotto Morandi a inscrit le but décisif, celui qui finira probablement par renvoyer le Stade lausannois en Challenge League. Même si rien ne l’empêche d’y croire encore.

Sauterelle – Stade Lausanne Ouchy 3-2 (1-1)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV l’intelligence artificielle pour tenter de protéger les athlètes du cyberharcèlement
NEXT Alexandre Carrier force un 6e match dans la série Predators-Canucks