En fin de contrat à Leicester, Dennis Praet n’exclut pas un retour en Belgique mais donne sa préférence à un autre championnat

En fin de contrat à Leicester, Dennis Praet n’exclut pas un retour en Belgique mais donne sa préférence à un autre championnat
En fin de contrat à Leicester, Dennis Praet n’exclut pas un retour en Belgique mais donne sa préférence à un autre championnat

A peine un an après la descente en Championship, Leicester retrouvera la Premier League la saison prochaine. Mais ce sera sans Dennis Praet. Si les Foxes ont remporté le titre dans l’antichambre de l’élite, le Belge a trop peu joué à son goût (seulement 900 minutes de jeu, réparties sur 20 matches) et arrive en fin de contrat.

L’occasion idéale de relever un nouveau défi à presque 30 ans (il fêtera son anniversaire le 14 mai). Dans une interview au Nieuwsblad, le Diable Rouge s’est dit ouvert à tout, « du moins en Europe ». Ce qui signifie qu’un retour en Belgique n’est pas exclu. “Les équipes belges peuvent toujours m’appeler”, a-t-il déclaré au journal néerlandophone.

Dennis Praet, un centenaire à Leicester City dans le brouillard

Courtisé par Anvers cet hiver pour remplacer Arthur Vermeeren parti à l’Atlético Madrid, l’ancien joueur d’Anderlecht est finalement resté à Leicester. « Il y avait de l’intérêt mais ce n’était pas la meilleure solution. Et puis il a fallu reparler d’argent, ce qui a rendu les choses encore plus difficiles. En tant qu’agent libre, je suis plus fort maintenant”, estime-t-il, évoquant la possibilité d’un retour à Anderlecht.

Libre, Dennis Praet aura donc toute liberté pour choisir son prochain club. Avec une préférence pour un pays en particulier : « L’Italie aura toujours un avantage. » Après avoir joué trois ans à la Sampdoria et une saison au Torino, le milieu de terrain aimerait faire son retour : « Le football tactique en Italie me convient parfaitement et la vie en Italie est aussi un avantage. De plus, je parle la langue.

Désormais en vacances, Praet se dit prêt à revenir d’urgence si jamais l’entraîneur Domenico Tedesco l’appelle pour l’Euro. “Mais je ne crois pas que je compte encore”, affirme-t-il, concentré avant tout sur sa prochaine aventure en club.

Anvers et Bruges ont refusé de payer 10 millions pour Praet

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Trump publie une vidéo annonçant le « Reich unifié »
NEXT important dispositif de sécurité pour la finale