« Ils essaient, et sur quelqu’un qui peut être influencé… » dit un arbitre qui a dirigé les Anglais

« Ils essaient, et sur quelqu’un qui peut être influencé… » dit un arbitre qui a dirigé les Anglais
« Ils essaient, et sur quelqu’un qui peut être influencé… » dit un arbitre qui a dirigé les Anglais

l’essentiel
Les Londoniens se produiront dimanche 5 mai (16 heures) sur la pelouse Ernest-Wallon, en demi-finale des Champions. Le Français Tual Trainini les a arbitrés lors des huitièmes de finale de cette compétition, face à Glasgow.

Il a dirigé les deux dernières finales de Top 14, et est l’un des arbitres français les plus reconnus. Tual Trainini, 38 ans, travaille également à l’international. Le 5 avril, il officie lors de la Champions Cup, au coup de sifflet des huitièmes de finale entre les Harlequins et Glsgow. Un match remporté par les Londoniens 28-24.

Lire aussi :
ENTRETIEN. Stade Toulousain-Harlequins : « Assurez-vous qu’ils n’ont pas de turnovers à jouer… » L’arbitre Tual Trainini analyse la demi-finale

Des « Quins » qui seront ce dimanche 5 mai (16 heures) sur la pelouse du stade Ernest-Wallon, pour défier le Stade Toulousain en demi-finale de la compétition reine. Pour La dépêche, Tual Trainini a accepté de partager son ressenti après avoir arbitré les Londoniens. Une équipe qu’il juge agréable à diriger mais qui sait aussi faire preuve de caractère.

Lire aussi :
Stade Toulousain-Harlequins : « On a l’impression qu’il est passé par notre école de rugby… » Un match particulier pour l’Anglais Jack Willis

« Cela ne m’a pas vraiment dérangé », dit-il d’emblée. « Ils ne sont pas venus trop discuter mais ça reste à la manière anglo-saxonne, exigeant beaucoup. Cela ne vient pas forcément des joueurs sur le terrain mais plutôt de l’environnement, sans forcément beaucoup d’animosité.»

Lire aussi :
Stade Toulousain-Harlequins en Champions Cup : quand le joueur star de l’équipe anglaise Marcus Smith faisait épingler Thomas Ramos

Il continue en mentionnant aussi un peu de ruse. « Ils l’essaient et sur quelqu’un de réceptif ou impressionnable, cela pourrait fonctionner. Mais je ne pense pas que ce soit la meilleure méthode avec les arbitres français (sourire). Après, il y a quelques personnages : Marler, Care… Ce n’est pas folklorique mais c’est vivant, agréable.

L’interview de Tual Trainini est à retrouver en cliquant sur ce lien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV à Madrid, personne n’imagine le Real libérer Mbappé malgré la pression de Macron
NEXT Un jeune succombe à un accident de VTT à Dolbeau-Mistassini