Transferts. Top 14 – Emmanuel Meafou (Toulouse), prolongation en vue

Transferts. Top 14 – Emmanuel Meafou (Toulouse), prolongation en vue
Descriptive text here

En fin de contrat en juin 2025, le deuxième ligne international français, qui a récemment clamé sa volonté de s’installer durablement à Ernest-Wallon, devrait rapidement voir son souhait exaucé.

Depuis plusieurs saisons, le Stade toulousain a pris l’habitude de mettre en lock-out ses joueurs majeurs plus d’un an avant la fin de leur contrat. Celui du deuxième ligne Emmanuel Meafou (25 ans), est devenu international français lors du dernier Tournoi des 6 Nations, expire en juin 2025. Mais, comme l’indiquaient dans ces colonnes le 15 janvier, son cas avait logiquement été érigé en priorité par les dirigeants haut-garonnais. Bien évidemment, son profil unique ne laisse aucun club indifférent. Mais l’intéressé a toujours clamé son intention de s’installer durablement à Ernest-Wallon, où il est arrivé fin 2018.

L’Australien, qui était également éligible pour la Nouvelle-Zélande et les Samoa, n’a jamais caché sa forte envie de jouer chez les Bleus. Il a également obtenu un passeport français ces derniers mois. et son avenir international réside dans le Top 14. Il y a trois semaines, il a livré une véritable déclaration d’amour au Stade toulousain en Midi olympique : « J’espère rester ici toute ma carrière. On parle d’un contrat mais c’est un papier. Je veux tout gagner avec Toulouse jusqu’au bout. Je me sens Français et Toulousain. Une envie, évidemment partagée par son manager Ugo Mola et son président Didier Lacroix, qui a logiquement facilité les discussions entre les différentes parties. Celles-ci sont en cours depuis un certain temps et, selon nos informations, un accord est désormais très proche. En clair, Meafou poursuivra son aventure avec les Rouge et Noir et pourrait la prolonger jusqu’en 2027.

Un effectif stabilisé dans la durée

Ce serait tout un coup réussi par le champion de France en titre, dont la plupart des internationaux sont sous contrat jusqu’en 2026 (Mauvaka, Flament, Aldegheri, Lebel, Mallia, Kinghorn), 2027 (Dupont, Cros, Jelonch, Baille, Ramos) ou 2028. (Marchand, Ntamack). Elle viendrait après plusieurs autres prolongations importantes cette saison, à savoir celles du trois-quarts centre Pita Ahki (jusqu’en 2026), ou encore les pépites que sont le talonneur Guillaume Cramont (2026), le troisième ligne Mathis Castro-Ferreira (2028) et trois-quarts centre Paul Costes (2028). Également après l’activation de l’année optionnelle du troisième ligne international anglais Jack Willis jusqu’en 2025. En clair, les décideurs du stade – dont le seul recrutement pour le prochain exercice est jusque-là l’arrivée définitive du troisième ligne Léo Banos et qui a soumis un offre de prolongation d’un an à l’ailier Setareki Bituniyata, dont le contrat se termine en juin – a d’abord cherché à sécuriser son effectif pour les saisons à venir, avant de le renforcer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV 5 000 € d’amende requis en appel contre Lidl suite au décès de Kilian à Urrugne en 2021
NEXT Résultats du repêchage de la LCF 2024 – Kevin Mital avec les Argonauts