La Tunisie sanctionnée par l’Agence mondiale antidopage

La Tunisie sanctionnée par l’Agence mondiale antidopage
La Tunisie sanctionnée par l’Agence mondiale antidopage

AA / Tunis / Fatma Ben Amor

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a confirmé, dans un communiqué publié mardi sur son site officiel, le non-respect par la Tunisie du code mondial antidopage et a annoncé des sanctions à l’encontre du pays.

« Lors de sa réunion du 16 novembre 2023, le Comité exécutif de l’AMA a approuvé la recommandation du Comité indépendant de révision de la conformité (CRC) de l’AMA et a allégué, avec effet immédiat, que l’ANAD (Agence tunisienne du Code antidopage, NDLR) n’était pas conforme “La non-conformité résulte de son incapacité à mettre pleinement en œuvre la version 2021 du Code mondial antidopage (Code) au sein de son système juridique”, a indiqué l’AMA dans son communiqué. .

Et de poursuivre : « En étant inscrite sur la ‘liste de surveillance’, conformément à l’article 8.4.5 du Standard International de Conformité au Code des Signataires (SICCS), si l’ANAD ne corrigeait pas sa non-conformité au plus tard Le 6 avril 2024, l’AMA enverrait automatiquement une notification formelle à l’ANAD alléguant le non-respect du Code et proposant des conséquences et des conditions de réintégration. A la fin de la période de surveillance, non-conformité. -les conformités n’étaient toujours pas résolues ».

L’ANAD, qui disposait d’un délai de 21 jours à compter de la date de réception de la mise en demeure (8 avril 2024) pour contester l’allégation de non-conformité de l’AMA, n’a pas réagi, précise l’AMA. « En conséquence, le non-respect allégué est considéré comme admis et les conséquences et conditions de réintégration sont considérées comme acceptées. La mise en demeure adressée à l’ANAD le 8 avril 2024 est désormais une décision définitive et exécutoire avec effet immédiat », annonce l’Agence Mondiale Antidopage.

Ainsi, la Tunisie ne devrait plus pouvoir accueillir de championnats régionaux, continentaux ou mondiaux, et le drapeau tunisien ne sera pas autorisé à être hissé lors de ces événements sportifs, notamment les Jeux olympiques et paralympiques, jusqu’à ce que le pays puisse être réintégré par l’AMA. Les représentants tunisiens ne seront pas non plus éligibles pour siéger aux comités ou conseils d’administration de l’AMA.

L’Agence annonce également qu’actuellement trois autres signataires ne respectent pas le Code, « à savoir le Comité National Olympique d’Angola (agissant comme ONAD), l’Agence Antidopage Russe et la Fédération Internationale de fitness et de musculation.

Seule une partie des dépêches, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de radiodiffusion interne (HAS), est diffusée sur le site Internet d’AA, sous forme de résumé. Merci de nous contacter pour vous abonner.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Le Cratère d’Alès, c’est un peu mon propre Super Bowl ! » – .
NEXT Une femme et un enfant meurent dans l’incendie d’une maison dans la Manche