un retraité privé de pension en raison du décès d’un homonyme

un retraité privé de pension en raison du décès d’un homonyme
Descriptive text here

l’essentiel
Depuis plus de huit mois, un octogénaire parisien ne perçoit plus sa pension de retraite. En cause : un retournement de dossiers avec un homonyme, né dans la même ville et la même année que lui. Sans revenus, le retraité croule sous les dettes.

Mêmes 9 premiers chiffres du numéro de Sécurité Sociale, mêmes nom et prénom, même ville de naissance, Tunis. Mais l’un est toujours en vie, tandis que le second est décédé en août 2023. Depuis plus de huit mois, Alain Saada, qui fêtera ses 80 ans le 29 mai, doit donc batailler avec la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) pour recevoir votre pension, tracez Le Parisien.

Une lettre au nom de « Mme. Veuve Saada »

Tout commence lorsque Pauline, l’épouse d’Alain (dont les autres prénoms sont Roger et Joseph) reçoit une lettre de la CNAV adressée à « Mme. Veuve Saada ». Il s’agit évidemment d’une erreur individuelle puisque son mari est bel et bien vivant, mais les moyens de subsistance du couple, qui vit uniquement des revenus d’Alain Saada, ont été coupés. Près de 2 500 euros de moins par mois. Au bout de trois mois, le couple parvient à faire reconnaître qu’Alain Saada est vivant, mais les problèmes administratifs avec la caisse de retraite sont loin d’être réglés.

Des comptes dans le rouge

Pour survivre financièrement, le couple doit se résoudre à vendre des bijoux, des meubles et même la voiture. Mais aussi emprunter de l’argent à votre entourage. Il se retrouve dans l’incapacité de payer le loyer et ne peut plus gâter ses petits-enfants. La santé d’Alain se dégrade alors que l’organisme de retraite n’apporte pas de réponse concrète. Franck Saada, leur fils, souhaiterait que la CNAV procède à une régularisation rapide sans « se cacher derrière l’informatique, un centre d’appels et la hiérarchie ». Il veut surtout éviter des procédures judiciaires qui seraient “très longues, très coûteuses, mais surtout ce sera trop tard pour mon père”.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nazir, un vacancier belge, est témoin d’une scène surprenante
NEXT Mbappé ironise avant son transfert en Allemagne ! – .