Pogacar en danger ? – .

Pogacar en danger ? – .
Pogacar en danger ? – .

A quelques jours du départ du Tour d’Italie, Tadej Pogacar est l’immense favori dans la course au maillot rose. Mais Cyrille Guimard donne quelques clés pour exploiter un éventuel moment de faiblesse du Slovène.

Il y a lui et les autres. Tadej Pogacar est l’immense favori du Tour d’Italie, qui s’élance de Venaria Reale ce samedi. Et Cyrille Guimard ne fait pas d’autre constat. Sauf accident, le Slovène remportera ce Giro.

« D’après ce qu’on a vu depuis le début de la saison et compte tenu de l’opposition, il est difficilement possible de le battre.juge l’ancien directeur sportif, dans sa chronique du site Cyclism’Actu. Il n’a pas d’adversaires à son niveau dans ce Giro car ceux qui auraient pu l’être ne sont pas présents (Vingegaard, Evenepoel, Roglic, etc.). Il faut cependant toujours rester très prudent : chutes, crevaisons, un passage difficile, une fuite mal maîtrisée, des coéquipiers faibles aux genoux… vous pourriez vous retrouver en difficulté à un moment donné, mais logiquement, sur le terrain, on ne le fera pas. trouver des arguments suffisamment importants pour dire qu’il peut être battu avec la pédale. »

Comment battre Pogacar ?

Ses rivaux doivent-ils s’allier, le harceler chaque jour, dans l’espoir de le faire craquer ? Ce serait risqué, car les autres dirigeants risquent de perdre des plumes. Cyrille Guimard imagine une approche plus prudente. « C’est comme la chasse. Il faut attendre qu’il se retrouve dans une situation un peu délicate pour se déclencher. Il ne faut jamais déclencher avant sinon vous risquez de vous brûler les ailes. Soit il y a l’ouverture, soit il n’y a pas l’ouverture, car quand on attaque ce type de coureur, il ne faut pas le rater. Si la balle rate, la chose se fait entendre et vous risquez de vous retrouver très loin. Donc contrairement à ce que tout le monde pense, c’est une course d’attente, il faut être en position de vigie. Vous ne devriez certainement pas faire un bras de fer avec quelqu’un dont le bras est deux fois plus fort que vous. »

L’ancien coach a alors donné ses prétendants au podium, outre Pogacar. Ben O’Connor (Decathlon-AG2R) a été le premier nom évoqué, suivi de Romain Bardet. Cyrille Guimard compte également sur Dani Martinez (Bora-Hansgrohe) et le grand espoir belge Cian Uijtdebroeks, qui a rejoint Visma-Lease a Bike cette année. Il n’a pas évoqué l’indéboulonnable Geraint Thomas (Ineos), deuxième derrière Roglic l’an dernier, souvent présent dans les grands rendez-vous.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Anderlecht prend une décision sur l’avenir de Riemer
NEXT Résultats du repêchage de la LCF 2024 – Kevin Mital avec les Argonauts