Saint-Joseph lutte contre le poulpe

Saint-Joseph lutte contre le poulpe
Descriptive text here

Face à l’émergence d’espèces exotiques envahissantes sur le territoire de la municipalité de Saint-Joseph : l’Initiative de restauration écologique en milieu insulaire (IRI) a mené ce lundi 29 avril 2024 une nouvelle opération de lutte contre le poulpe. Nous publions le communiqué ci-dessous.

Dans le cadre du Plan Opérationnel de Lutte contre les Envahissants (POLI), et grâce à un cofinancement de l’État (France Relance, MTECT, CCT) et du Département de La Réunion, l’Initiative de Restauration Ecologique en Milieu Insulaire (IRI) a initié des actions sur l’ensemble de l’île depuis juillet 2022 pour informer, améliorer les connaissances et lutter contre trois groupes d’espèces exotiques envahissantes en passe de s’implanter durablement sur notre territoire : la Conure à collier (Psittacula krameri), le Poulpe (Brassia actinophylla, ex-Schef lera actinophylla), et la Corneille domestique (Corvus
splendens).

Originaire du nord de l’Australie et importé à La Réunion à des fins ornementales, le Poulpe a déjà colonisé plusieurs secteurs de notre île (autour de la Rivière de l’Est, littoral de Manapany, etc.), menaçant la survie de nos arbres indigènes et de notre milieux forestiers de basse et moyenne altitude, et qui peuvent provoquer des dommages aux fondations des bâtiments et des réseaux enterrés en zone urbaine.

Même si le poulpe n’est pas encore interdit à l’importation à La Réunion, l’objectif ultime du programme piloté par l’IRI à l’échelle insulaire est d’empêcher toute nouvelle propagation dans le milieu naturel, voire de l’éliminer totalement du territoire réunionnais. En effet, son élimination précoce (avant même que des dégâts soient déplorés) serait infiniment moins coûteuse qu’un combat à (très) long terme.


– Redonner sa place au gecko Manapany –

Dans le cadre de l’entente de partenariat signée entre la Ville de Saint-Joseph et l’IRI le 21 juin 2023, et suite à une première opération d’arrachage et d’abattage du Poulpe, l’IRI revient à Manapany-Les-Bains en empruntant le sentier du littoral. accéder à la plage de Ti’sable ce lundi 29 avril entre 8h30 et 11h pour couper et traiter les souches de cet arbre très envahissant afin de l’éliminer définitivement.

Une fois reboisée avec des espèces d’arbres indigènes appropriées, cette zone côtière pourrait à nouveau abriter le gecko vert de Manapany, une espèce endémique et en danger critique d’extinction.

A lire aussi – Endémiques et menacés, les geckos verts ont besoin de vous

La remontée des rapports de terrain est également cruciale pour prévenir l’implantation de ces espèces exotiques envahissantes à La Réunion. C’est pourquoi nous faisons appel à toutes les personnes soucieuses de l’avenir de la production agricole, de l’environnement et des espèces pei : si vous observez des perruches exotiques dans le milieu naturel, la corneille familière, ou le poulpe, contactez-nous au 0693 60 74 65 ou laissez-nous un message sur notre page Facebook.

Lire aussi – Les espèces envahissantes, ennemis numéro un de la flore endémique

Actualités de La Réunion, Environnement, Saint-Joseph

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Real Madrid a programmé sa grande annonce
NEXT Nazir, un vacancier belge, est témoin d’une scène spectaculaire en Espagne