Les grands oubliés des trophées UNFP

Les grands oubliés des trophées UNFP
Les grands oubliés des trophées UNFP

Peu de place dans l’ascenseur mais beaucoup de candidats. Avec seulement 20 noms retenus, difficile de satisfaire tout le monde au moment de récompenser les joueurs les plus marquants de la saison en Ligue 1. Ce mardi, l’UNFP, le syndicat des footballeurs professionnels évoluant en France, a rendu publique l’identité des personnalités retenues pour son trophées de fin d’année. S’il ne fait guère de doute sur le fait que Kylian Mbappé remportera le prix du meilleur joueur pour la 5e fois de sa carrière (après 2019, 2021, 2022 et 2023), le 13 mai prochain, l’absence d’Alexandre Lacazette, snobé pour pour la deuxième année consécutive, suscite des réactions sur les réseaux sociaux par exemple.

Le reste après cette annonce

Fondamental dans le renouveau de l’OL en seconde partie de saison, le troisième meilleur buteur de Ligue 1 (16 buts et 1 passe décisive) a été laissé de côté, au profit d’Ousmane Dembélé, Pierre Lees-Melou, Pierre-Emerick Aubameyang et Edon Zhegrova. Une absence quand même en moins “controversé” que la saison dernière, où il portait de haut en bas le poids de l’OL sur ses épaules. Autre oublié côté lyonnais : Pierre Sage. Nommé au pied levé après le départ de Fabio Grosso en décembre, le technicien français de 44 ans a su puiser dans les bons tiroirs pour remettre l’OL dans la course à l’Europe cette saison. Il ne fait cependant pas partie des nominés pour le titre de meilleur entraîneur, parmi lesquels figurent Paulo Fonseca, Luis Enrique, Franck Haise, Luka Elsner et Eric Roy.

Lire
PSG : la révélation de Gonçalo Ramos sur Kylian Mbappé

Adi Hütter oublié, Marcus Thuram pas parmi les meilleurs Français à l’étranger

Pour rester dans la catégorie du meilleur technicien de Ligue 1, Adi Hütter aurait également pu postuler au tableau des 5 nommés. Pour sa première saison avec Monaco, l’ancien entraîneur de Francfort a permis à l’ASM de rêver à un avenir en C1, compétition que le club du Rocher n’a plus disputé depuis 2019 (il y avait eu des éliminations en qualifications en 2021 et 2022). Une absence qui surprend, à l’heure où Lens de Franck Haise, 6ème de Ligue 1, est loin d’afficher sa dynamique de la saison dernière. Même son de cloche pour Le Havre de Lukas Elsner, 15ème et toujours sous la menace d’une potentielle relégation. Francesco Farioli, malgré une philosophie parfois qualifiée de « minimaliste »aurait également pu faire partie de ce contingent, même si l’on constate que son OGC Nice s’essouffle ces dernières semaines.

Le reste après cette annonce

Une présence qui peut aussi poser question dans la catégorie du meilleur espoir de Ligue 1 : celle d’Eliesse Ben Seghir. S’il reste sans doute, sur le papier, l’un des plus gros espoirs du Championnat de France, l’international marocain a été plombé par les blessures cette saison, ce qui explique ses maigres 273 minutes de jeu. A l’inverse, la révélation toulousaine Guillaume Restes, cruciale pour le maintien du TFC dans l’élite française, est skippé (Zaïre-Emery, Yoro, Cherki, Désiré Doué et Ben Seghir sont les 5 nommés). Parmi les autres grands absents des nominés UNFP, on peut également citer Marcus Thuram, oublié dans la catégorie du meilleur joueur français évoluant à l’étranger. Auteur d’une saison pleine avec son nouveau club l’Inter Milan (12 buts, 7 passes décisives), champion d’Italie, l’international français a été mis sur la touche, au profit d’Antoine Griezmann, Mike Maignan, William Saliba, Eduardo Camavinga et Aurélien Tchouameni. Une donnée parfois oubliée mais qui reste importante dans le processus de sélection : ce sont les joueurs eux-mêmes qui désignent les nominés par le biais d’un vote.

Pub. LE 05/01/2024 11:08
Mise à jour 05/01/2024 11:47

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Roulez même sous la pluie
NEXT « Cela pourrait être une bonne idée »