à La Concorde, pendant les Jeux, le hot dog sera végétarien ! – .

à La Concorde, pendant les Jeux, le hot dog sera végétarien ! – .
à La Concorde, pendant les Jeux, le hot dog sera végétarien ! – .

A la proue du Paquebot, le plus grand bateau événementiel de la Seine parisienne, le chef Stéphane Chicheri a fait saliver les convives de la conférence de presse. ” Tu as faim ? C’est bon, il y a de quoi manger ! » rassure le gourmet à l’air espiègle, les bacchantes terreuses poivre et sel et la veste blanche miraculeusement impeccable.

Et mijotez avec des petits oignons (croustillants) un hot dog 100% veggie avec du pain brioché, des cornichons de chou rouge, de la moutarde au miel et du saucisson à base exclusivement de pomme, pomme de terre et petits pois. Dans moins de trois mois, ce best-seller de la restauration rapide, revu et corrigé sous un angle éco-responsable, remplira l’estomac des spectateurs des épreuves des Jeux Olympiques à La Concorde. La célèbre place de la capitale est le théâtre de matchs de BMX freestyle, de skateboard, de break et de basket 3 x 3.

« La conviction qu’un autre modèle est possible »

Uniquement sur ce site, l’offre de repas destinée au grand public sera 100% végétarienne. Un choix à la fois fort et symbolique révélé ce mardi, à l’heure du déjeuner, par le géant français de la restauration événementielle Sodexo Live ! qui nourrira les athlètes du village olympique mais aussi les détenteurs de billets sur 14 sites de compétition dont le Concorde. L’annonce a été faite à bord du paquebot qui déroulera le tapis rouge à la délégation française des athlètes lors de la cérémonie d’ouverture le 26 juillet.

Côté Obélisque, le traiteur XXL proposera également un sandwich toasté au pesto de tomate, mozzarella (française) et roquette (fait maison), un fusilli ou salade de riz aux haricots, des falafels aux betteraves, une tarte aux épinards. et du chèvre…, soit une quinzaine de recettes (sans compter les desserts comme la tartelette au citron meringuée ou la crêpe) sans aucun élément carné.

L’impulsion vient du comité d’organisation des Jeux olympiques. « C’est une première dans l’histoire des Jeux. Nous sommes convaincus que cette offre fera un carton”, prédit Philipp Würz, directeur de la restauration de Paris 2024, qui se dit “convaincu qu’un autre modèle est possible”. L’objectif de ces 33èmes JO est de réduire de moitié l’empreinte carbone des repas par rapport aux éditions précédentes.

Répondre aux attentes d’un jeune public

Sur les autres sites du concours à Paris mais aussi en province, des recettes végétariennes seront également proposées mais associées à des produits contenant de la viande comme le croque-monsieur, le jambon de l’Estaque à Marseille ou la saucisse de Lyon dans la capitale des Gaules. Si le Concorde a été sélectionné pour l’expérimentation 100% veggie, c’est en partie grâce au profil jeune et branché, soucieux de la planète, des spectateurs amoureux des sports urbains.

Paris, le 24 avril. Le site olympique de la Concorde, actuellement en construction, accueillera cet été des épreuves de BMX freestyle, de break, de skateboard et de basket 3×3. LP / Fred Dugit

« Un esprit de festival », explique Philipp Würz, responsable de la « Restauration et boissons ». A ses yeux, cette offre n’exclut personne, bien au contraire. « Tout le monde peut le consommer », se vante-t-il. “L’idée n’est pas de convertir les gens pour qu’ils deviennent végétariens, mais de les inciter à manger moins de viande”, explique Stéphane Chicheri, chef exécutif de Sodexo Live !

Selon Paris 2024, la « tarification » de ces produits végétariens est en cours de finalisation. La fourchette de prix peut varier entre 6 et 10 euros. Si les matières premières sont plutôt bon marché, les coûts de transformation sont parfois élevés. « Éplucher les légumes, les couper, cuisiner différemment…, tout cela coûte du travail », calcule l’un des patrons des chefs Stéphane Chicheri.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jusqu’à 60 % de réduction sur le prix des billets
NEXT Coupe des Champions – Face au Leinster, le Stade toulousain veut poursuivre son incroyable série de finales remportées