PARIS 2024. Comment cette coutellerie thiernoise mise sur les JO pour booster ses ventes

PARIS 2024. Comment cette coutellerie thiernoise mise sur les JO pour booster ses ventes
PARIS 2024. Comment cette coutellerie thiernoise mise sur les JO pour booster ses ventes

A trois mois des Jeux Olympiques et Paralympiques, c’est la dernière ligne droite pour les sportifs mais aussi pour les entreprises de souvenirs. Exemple au Coq Français, à Thiers dans le Puy-de-Dôme, qui a conçu une collection de couteaux de poche et d’articles d’art de la table aux couleurs de Paris 2024.

Et une entreprise thiernoise qualifiée pour les Jeux de Paris 2024 ! Le fabricant de couverts Le Coq Français a conçu une collection de couteaux de poche et d’articles d’art de la table, estampillés Anneaux olympiques. Pour ce faire, il fallait d’abord obtenir le permis. Son prix reste confidentiel mais représente un investissement très important. « Si on pouvait atteindre 5 000 à 6 000 pièces, ce serait déjà un beau succès pour les sommeliers. Sur l’ensemble de la gamme, il faudrait que nous puissions réaliser 200 000 euros de chiffre d’affaires pour que ce soit une bonne concurrence pour nous »explique Pierre-Edouard Morin, le gérant.

Le Coq Français travaille avec des entreprises de la région pour fabriquer ces produits. La coutellerie SCIP France, notamment, est l’alliée idéale pour avoir la couleur officielle des Jeux et ainsi répondre aux exigences du cahier des charges. « Le turquoise est spécifique. Il fallait trouver exactement la bonne teinte. C’est ce qui nous a permis de nous positionner pour les JO de 2024 »commente Claude Thiers, directeur de SCIP France.

Le gérant du Coq Français a déjà réalisé des produits dérivés pour la Coupe du monde de rugby. Cette expérience a permis à l’entreprise âgée d’à peine trois ans d’élargir son réseau.

Au-delà du chiffre d’affaires que nous pourrons réaliser, cette opération nous ouvre les portes de nouveaux diffuseurs, chaînes de magasins ou distributeurs, avec lesquels nous n’aurions pas travaillé immédiatement en tant que jeune entreprise. Cette licence nous permet d’accélérer notre croissance.

Pierre-Édouard Morin

Directeur de la société Le Coq Français

L’entreprise espère faire la différence avec plus de 70 articles aux couleurs des Jeux et surtout fabriqués en France. Seuls 15 à 20 % des produits sous licence sont fabriqués en France.

Propos recueillis par Romain Leloutre/France 3 Auvergne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Patrick Steiner, reconnu coupable d’avoir poignardé à mort l’amant imaginaire de son partenaire
NEXT Ville ou United ? – .