Le mystère qui entoure sa maladie

Le mystère qui entoure sa maladie
Le mystère qui entoure sa maladie

Source : EL BARHRASSI Meryem

17/10/2023 12:35

La chanteuse marocaine populaire Cheikha Tsunami est décédée à l’âge de 45 ans à l’hôpital militaire de Rabat. Alors que son manager avait évoqué un empoisonnement, sa sœur a révélé la véritable cause de sa maladie, plongeant ses admirateurs dans la tristesse.

La musique marocaine a perdu l’une de ses plus brillantes étoiles avec le décès de la célèbre chanteuse Cheikha Tsunami, survenu ce mardi à l’âge de 45 ans à l’hôpital militaire de Rabat. La disparition de l’artiste, de son vrai nom Imane Bahiji, laisse derrière elle une énigme médicale qui a captivé l’attention du public.

Fin août dernier, Cheikha Tsunami a été admise aux soins intensifs dans une clinique privée de Casablanca, et le premier diagnostic évoquait un empoisonnement, une déclaration confirmée à plusieurs reprises par son manager, Oussama, dans les médias locaux. L’artiste elle-même a raconté avoir été empoisonnée à trois reprises, qualifiant sa dernière expérience d’« inouïe ».

Cependant, une toute autre version des faits a été révélée par sa sœur, Sara, dans une déclaration au site d’information Hnews. Selon elle, Cheikha Tsunami est morte d’un cancer, une information que sa famille avait volontairement gardée secrète.

Le mystère entourant sa maladie et sa mort persiste, alimentant spéculations et interrogations. Suite à une dégradation de son état de santé, Cheikha Tsunami a été transférée à l’hôpital militaire de Rabat le 27 septembre. Malheureusement, malgré plus de deux semaines de lutte acharnée, elle a perdu son combat contre la maladie, plongeant dans le deuil ses proches et ses admirateurs.

Née en 1978 à Marrakech, Cheikha Tsunami mène un parcours musical exceptionnel. Élevée par une mère cuisinière, elle avait perdu son père avant sa naissance. A l’âge de 15 ans, elle quitte Marrakech pour Casablanca, où un artiste de renom la prend sous son aile.

C’est ainsi que décolle sa carrière musicale, marquée par ses prestations lors de mariages et de diverses cérémonies. Elle se démarque par sa voix puissante et son charisme sur scène. Même si elle s’est fait connaître dans le registre châbi en interprétant les succès de Hajja Hamdaouia et Hajja Hlima, Imane Tsunami était une grande fan de musique classique arabe, se délectant du répertoire de Mohamed El Hayani, Mohamed Abdelouahhab et Kadim Saher. La disparition de cette icône musicale laisse un vide immense dans le paysage artistique chaabi marocain.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV élu « Asso favori », le club de Basket achète 10 fauteuils sportifs handicapés grâce au soutien du Crédit Agricole
NEXT nouvelles interdictions de circulation dans les secteurs Trocadéro, Concorde, Champs de Mars, Invalides