Soultzmatt-Wintzfelden. Mort dans l’explosion de sa maison, Christian Rieg avait consacré sa vie au FCWO, le club de football local

Soultzmatt-Wintzfelden. Mort dans l’explosion de sa maison, Christian Rieg avait consacré sa vie au FCWO, le club de football local
Soultzmatt-Wintzfelden. Mort dans l’explosion de sa maison, Christian Rieg avait consacré sa vie au FCWO, le club de football local

Christian Rieg a quitté sa famille ce dimanche 15 octobre en fin de journée, suite à l’explosion de sa maison. Le matin même, il entraînait encore l’équipe 3 du FCWO (Football Club Wintzfelden-Osenbach).

Né le 30 octobre 1960, il était un enfant du village où vivaient son frère Michel, également très actif au sein du club, son autre frère Daniel, sa sœur Éliane, ainsi que sa mère, Denise.

Ce passionné de football a perdu sa femme, Gaby, en 2005, avec qui il a eu une fille, Marion, mère de deux enfants. Pour l’entourage du couple, Gaby représentait la sagesse et la fougue chrétienne. Ils partageaient une passion commune : la danse, et notamment le rock.

Plusieurs postes clés au sein du club

« Sportivement, Christian a tout fait. En tant que joueur, il était encore licencié il y a deux ans. Mais aussi membre de l’équipe dirigeante, dans plusieurs postes clés, sauf celui de président, qu’il n’a jamais voulu occuper », indique José Dagon, président de la FCWO. Ce dernier est bien conscient de l’attachement de Christian Rieg à son club, qui a vécu difficilement la fusion avec Osenbach en 2006. Christian Rieg a même connu l’apogée du club en 2000-2001, lorsqu’il a été classé en Division d’Honneur (actuel Régional 1). Coordinateur sportif, il a formé aussi bien des jeunes que des seniors.

« Le nom de Christian était associé au club. Du nord au sud de l’Alsace, quand on parlait du FCWO, on parlait de Christian. Quand nous l’avons rencontré, nous nous sommes souvenus de lui », se souvient José Dagon. Et de préciser que son ami, qui le taquinait régulièrement sur les origines osenbachoises de José Dagon, était à la fois supporter du Racing club de Strasbourg et de l’Olympique Lyonnais.

Une minute de silence lors du prochain événement sportif

Retraité depuis deux ans, Christian Rieg a été responsable infirmier, d’abord au centre hospitalier de Rouffach, puis à l’hôpital Pasteur de Colmar. « Il a également travaillé à l’établissement pour personnes âgées dépendantes de Soultzmatt, où il proposait des activités », mentionne José Dagon. Il était également membre de la Ligue contre le cancer.

Lors du prochain match du FCWO, qui aura lieu le dimanche 22 octobre, l’équipe observera une minute de silence avant son match contre Erstein.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Teungueth a été l’équipe la plus constante ces six derniers mois »
NEXT Les Guinéens fiers des performances de Serhou Guirasy, l’attaquant de Stuttgart