La chanteuse Carla Bruni inculpée dans l’affaire Takieddine – .

La chanteuse Carla Bruni inculpée dans l’affaire Takieddine – .
La chanteuse Carla Bruni inculpée dans l’affaire Takieddine – .
Photo credits: Bestimage

Carla Bruni devra faire face à la justice. La chanteuse et mannequin a été mise en examen et placée sous contrôle judiciaire, mardi 9 juillet, dans le cadre d’une enquête sur la rétractation de Ziad Takieddine, homme d’affaires soupçonné d’avoir servi d’intermédiaire entre le camp de Nicolas Sarkozy et des investisseurs libyens pour sa campagne présidentielle de 2007. Entendue à deux reprises par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF), d’abord en juin 2023 comme témoin, puis début mai comme suspecte, l’ex-première dame française est inculpée de « recel de subornation de témoin » et de « participation à une association de malfaiteurs en vue de commettre le délit d’escroquerie au jugement en bande organisée », avec interdiction d’entrer en contact avec tous les protagonistes de cette épineuse affaire judiciaire, à l’exception de son mari Nicolas Sarkozy.

Le lecteur Dailymotion est en cours de chargement…

« Cette décision n’est pas non plus fondée. »

La chanteuse de « Quelqu’un m’a dit », qui a récemment donné plusieurs concerts en Italie et doit se produire en Espagne le 27 juillet, est également placée sous le statut de témoin assisté, considéré comme plus favorable, pour « association de malfaiteurs » en vue de la corruption de personnels judiciaires étrangers au Liban. De quoi Carla Bruni est-elle accusée exactement ? L’épouse de l’ancien chef de l’État est accusée d’avoir facilité, via une ligne téléphonique secrète fin 2019, le rapprochement entre Nicolas Sarkozy et Michèle Marchand, figure de la presse people soupçonnée d’avoir orchestré la rétractation en novembre 2020, sur BFM TV et dans Paris Matchdu principal accusateur de l’ancien président. Ziad Takieddine est revenu sur ces déclarations un mois plus tard, expliquant que les juges français avaient « fait des promesses en échange de fausses déclarations ” et que ses commentaires dans le magazine avaient été ” déformé ».

Lors de son audition, Carla Bruni n’a pas convaincu les enquêteurs qui l’ont interrogée sur les incohérences de sa version concernant ce téléphone caché. Exactement. Je comprends. Mais ce n’est pas mon numéro. J’essaie de trouver des explications. ” elle aurait déclaré selon 20 minutes. « La décision de mettre en examen Carla Bruni-Sarkozy pour deux faits et de la placer sous le statut de témoin assisté pour le troisième a été prononcée dans les mêmes termes que celle concernant son mari. Elle n’est que la conséquence logique de la procédure et n’est fondée ni en droit ni en fait. » a réagi à la Monde Ses avocats Paul Mallet et Benoît Martinez. Dans cette procédure, Nicolas Sarkozy a été mis en examen en octobre 2023 pour « corruption passive », « association de malfaiteurs », « financement illégal de campagne électorale » et « recel de détournement de fonds publics libyens ». Il nie les faits qui lui sont reprochés.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Sylvie Tellier a porté la flamme olympique – .
NEXT Jade Fansonna, élue Miss Guyane, avait déjà tenté sa chance l’année dernière – .