Que devient ce candidat emblématique de Top Chef étoilé à Paris ? – .

Que devient ce candidat emblématique de Top Chef étoilé à Paris ? – .
Que devient ce candidat emblématique de Top Chef étoilé à Paris ? – .

Le demi-finaliste de l’émission Top Chef s’est fait connaître dans l’émission Top Chef lors de la saison 11 à l’automne 2019. À 23 ans, il était l’un des candidats les plus populaires de sa saison et l’idole de toute une génération. des gourmets. On parle bien sûr de Mallory Gabsi, surnommée par ses proches et son fan club « Malou ».

En vidéo, Mallory Gabsi joue à notre jeu de dilemmes :

Même s’il n’avait pas encore remporté la compétition, il avait quand même atteint les demi-finales. Nous l’avons rencontré au début du printemps à la Fox, au rez-de-chaussée de Mix lors des 15 ans de Top Chef. Il nous a parlé de son parcours et de la façon dont il a réussi à créer une cuisine innovante et créative et surtout de ce qu’il est devenu depuis son passage dans l’émission.

Un chef devenu grand

Fini le temps où Mallou se promenait timidement et presque maladroitement dans les cuisines du salon. Aujourd’hui, il a la démarche et l’apparence confiantes d’un chef expérimenté. Derrière sa popularité grandissante, Mallory reste hyper accessible. Après avoir lancé son concept éphémère de frites baptisé 140° avec son ami de l’émission Adrien Cachot, il ouvre ensuite son premier restaurant rue des Acacias à Paris. Il propose une cuisine délicate et des associations de saveurs que le guide Michelin qualifie d’« explosives ». En parallèle de sa carrière de chef, il participe également à diverses émissions culinaires comme Cauchemar en Cuisine avec Philippe Etchebest, et il écrit également un livre de recettes.

En vidéo, il dévoile son secret pour des frites parfaites avec Adrien Cachot :

Et comme pour beaucoup de chefs, la consécration ultime fut d’ouvrir un jour son établissement. Cinq ans après sa participation à l’émission culte, le jeune chef a parcouru du chemin, décrochant sa toute première étoile le 6 mars 2023 pour son restaurant éponyme situé à deux pas des Champs-Elysées, dans le 17e arrondissement. « Je voulais trouver un endroit sympa pour mon premier restaurant gastronomique, soit à Bruxelles, soit à Paris. Et j’ai trouvé Paris et je me suis dit ‘pourquoi pas ?’

Au menu ? Des entrées allant de 32 euros pour les asperges à 36 € pour l’anguille, un plat devenu signature. Les plats tournent alors soit autour de la viande (agneau), du poisson (Saint-Pierre) ou des crustacés (homard). Il propose 2 menus, l’un à 130 euros comprenant 4 assiettes et l’autre à 185 euros pour 7 plats. Proclamé « jeune chef de l’année » un an après l’ouverture de son établissement, il a alors pu décrocher une étoile.

Désormais, le chef fait rayonner la Belgique dans la capitale parisienne, notamment avec un plat que les étrangers qualifient pourtant de peu recommandable, selon un récent classement établi par le site TasteAtlas qui recense les pires plats. Mallory savait comment faire de l’anguille verte, connue en néerlandais sous le nom de “pâlir en pas vert”, très apprécié côté flamand, un plat élevé au rang de gourmet. Preuve que Mallory Gabsi continue de nous surprendre à l’avenir !

Ne manquez aucune actualité lifestyle sur sosoir.lesoir.be et abonnez-vous dès maintenant à nos newsletters thématiques en cliquant ici.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Chez Michou, célèbre cabaret parisien, ferme pour « raisons financières » – .
NEXT Michael J. Fox se produit sur scène avec Coldplay – .