Sylvie Tellier évoque cette méthode d’éducation que ses enfants n’apprécient pas

Sylvie Tellier évoque cette méthode d’éducation que ses enfants n’apprécient pas
Sylvie Tellier évoque cette méthode d’éducation que ses enfants n’apprécient pas

Elue Miss France en 2002, Sylvie Tellier n’a jamais vraiment quitté le giron du célèbre concours. Directrice du comité Miss France de 2007 à 2022, mère de trois enfants – Oscar, né en 2010 de sa relation avec son ex-May Camille Le Maux, Margaux, née en 2014 et Roméo en 2018, tous deux nés de son union avec son mari actuel, Laurent Schenten, a publié son autobiographie le 29 mai, intitulée Crown and Prejudice. “Il y a eu tellement de raccourcis dans ma vie que j’ai ressenti le besoin de dire mon point de vue.», s’est-elle justifiée auprès de nos confrères de Plus prochedans leur édition de ce vendredi 14 juin. Dans une interview qu’elle leur accorde, Sylvie Tellier évoque son enfance, l’absence de père, son divorce, mais aussi ses enfants et l’éducation qu’elle souhaite leur donner.

La maman la plus stricte du monde» : le fils de Sylvie Tellier se plaint de ses méthodes d’éducation

L’échec n’est pas une option pour moi. Quand je m’attaque à quelque chose, je veux gagner», répond Sylvie Tellier lorsqu’on lui demande ce qui lui manquait lorsqu’elle était enfant. Celle qui estime qu’elle n’est pas hyperactive comme on le lui dit souvent, mais qu’elle a «j’ai encore besoin de séances de rattrapage” tellement “accès à la culture» l’a ratée, évoque aussi ce trait de caractère qu’elle possède et qu’elle essaie de transmettre à ses enfants : «L’ambition est une qualité que j’essaie d’inculquer à mes enfants. Ils font beaucoup de sport pour avoir un esprit de compétition. Mon fils me reproche souvent d’être la maman la plus stricte du monde. Ça me va. Je pose des limites à l’éducation positive.

Le reste sous cette annonce

J’ai divorcé, j’ai pleuré» : Sylvie Tellier revient sur cette période douloureuse de sa vie de femme

Interrogée sur son divorce avec son ex-mari Camille Le Maux, dont elle avait parlé dans la presse dans les années 2010, Sylvie Tellier a reconnu avoir d’abord hésité à se confier à l’époque. “Mais j’ai réalisé que mon témoignage pouvait aider d’autres femmes. Malgré toutes les paillettes, je suis comme tout le monde. J’ai divorcé, j’ai pleuré, j’ai fait des erreurs, j’ai perdu 10 kilos. Je me suis retrouvée mère célibataire avec un petit garçon et je me sentais coupable d’avoir eu un enfant. Je me sentais aussi coupable du fait qu’il n’aurait jamais l’image de ses parents ensembleque je reproduisais le même schéma familial que mes parents», a expliqué la maman désormais satisfaite. “Puis j’ai fini par accepter la situation. Mon histoire m’a permis de divorcer intelligemment. On ne se rend pas compte à quel point il est important pour un enfant de préserver l’image de son père ou de sa mère. Enfant, j’étais pris à parti, et croyez-moi, cela fait des dégâts», a ajouté celle qui n’a plus aucune relation avec son père.

Le reste sous cette annonce

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Graasten, les étés heureux des souverains danois – .
NEXT Le couple fait bouger la toile « vous êtes beaux, vive l’amour » – .