Jean Dujardin (51 ans) sans détour sur la France actuelle : « On a perdu… – .

Par Elsa Girard-Basset | Journaliste web

Acteur phare du cinéma français, Jean Dujardin n’a jamais caché son amour de la France, quitte à se retrouver parfois dans des polémiques vaines ou de mauvais goût. Et parce qu’il aime son pays, et parce qu’il n’a plus rien à prouver en la matière, le quinquagénaire se permet parfois de pointer du doigt les défauts ou les faiblesses qu’il a repérés. Notamment sur un sujet bien précis.

Lorsqu’il s’est fait connaître avec « Un Guy, Une Fille », il y a 25 ans, Jean Dujardin ne pouvait rêver d’une meilleure carrière. Solidement implanté comme l’un des acteurs les plus bankables du cinéma français, reconnu par l’ensemble de la profession (y compris aux Etats-Unis depuis « The Artist »), le natif de Rueil-Malmaison n’a finalement plus grand-chose à prouver – ce qui lui permet aussi d’être sélectif dans ses films.

Mais si Dujardin est tant apprécié des Français, ce n’est pas seulement pour son talent d’acteur indéniable, mais aussi pour sa franchise et, disons-le, un certain côté « français ». Faisant partie des rares acteurs à clamer haut et fort l’amour de son pays, Dujardin peut d’autant plus facilement pointer ce qui le dérange là-bas.

Le regret de Jean Dujardin face au rire dans la France d’aujourd’hui

Invité d’Augustin Trapenard au micro de “Brut” lors du Festival de Cannes 2021, l’acteur a profité de l’évocation de son personnage d’Hubert Bonisseur de la Bath dans OSS 117 pour regretter ce qui, selon lui, s’est passé est perdu en France :

Trapenard : “Le problème avec OSS, c’est qu’il est très français, et qu’il a cette mauvaise conscience à l’égard des Français.”

Dujardin : « Oui, mais c’est pas grave, hein ! On peut en rire, et il vaut mieux en rire. Je pense que c’est un peu ce que nous avons perdu. J’ouvre les portes, mais nous avons perdu ça.

Lire aussi

Jean Dujardin cash sur la France : « Quand on dit j’aime la France, on sent que… »

Ça fait quand même du bien de tirer la chasse d’eau, de se dire que oui, on a une sorte de xénophobie culturelle très forte, qui fait qu’on ne peut pas vraiment tolérer tout ce qui n’est pas français. C’est un peu difficile à dire. On a un gendre noir dans une famille, on ne sait pas trop comment le dire. On ne sait même pas dire « noir » ou « arabe », alors on dit « noir » ou « beur ». Nous avons quelques petits problèmes avec ces choses-là.

Ce n’est pas la première fois que l’acteur évoque l’un des problèmes qu’il voit dans la société française. Mais malgré les attaques sur ses intentions qui lui sont parfois adressées, il ne manque jamais une occasion d’exprimer son amour pour la France, dans ses qualités et ses défauts, comme il l’avait déjà expliqué :

J’aime aimer ce pays et j’aime le dire, parce que je pense que c’est le plus gros problème de ce pays : il ne s’aime pas ou pas assez. Parfois j’en ai un peu surjoué, finalement j’étais un peu chauvin, juste au moment où les gens pensaient que je ne le serais plus.

Je vis dans ce pays depuis 50 ans, je voyage et visite ses régions depuis 25 ans. Et à chaque fois, je dis : « J’aime la France », soit c’est repris par un parti politique, soit tu es suspect, soit il faut avoir un maillot de foot pour le dire… Quand tu dis : « J’aime la France » et tu as un maillot de foot, il n’y a pas de problème, les drapeaux sont hissés. Dès que vous quittez le stade, il n’y a pas de drapeau et vous êtes suspect. Alors autant se taire… Mais j’aime ce pays, et je m’y sens bien ! J’aime le dire.

Le message de Jean Dujardin est clair : à l’heure où les tensions communautaires sont particulièrement vives et les indignations fréquentes, il est devenu très difficile, voire impossible, de rire de certains sujets qui constituent pourtant profondément ce que les Français. Un combat que l’acteur est bien décidé à continuer de mener, comme en témoigne la saga OSS.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV sa femme, Lola Marois, débarque sur Mym et réalise une vidéo torride pour Nassim Lyes
NEXT Kate Middleton exclue de l’anniversaire de Charles III ? Cette crainte concernant la femme de William, « Si elle apparaissait… – .