« Les Français ne doivent plus laisser cela arriver ! » – .

« Les Français ne doivent plus laisser cela arriver ! » – .
« Les Français ne doivent plus laisser cela arriver ! » – .

Il y a dix jours, le ténor niçois Franck Asparte et son épouse, Odile, ont été victimes d’une agression. Les accusés, deux jeunes » Zoneurs de 18 ans », comme le décrit le couple, habitué à traîner devant une épicerie ouverte tard le soir où sont distribués de l’alcool et des cigarettes bon marché. En passant devant le magasin avec son mari, Odile s’est beaucoup insultée. Dans un geste de courage, le chanteur a décidé d’intervenir, mais a reçu plusieurs coups au visage et est tombé au sol. Malgré une blessure à la gorge, Franck Asparte confie au JDD qu’il a agi ” comme les Français devraient le faire « .

Le JDD. Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Franck Asparte. Physiquement, je vais bien, je n’ai plus mal. Mais je n’arrive pas à chanter comme je le voudrais car le coup que j’ai reçu a touché ma mâchoire, ce qui m’empêche d’ouvrir complètement la bouche pour atteindre les aigus. C’est une articulation que nous, chanteurs, utilisons beaucoup ! J’espère que cela se terminera rapidement.

Êtes-vous incapable de chanter en ce moment ?

C’est quand même un peu compliqué, oui. J’ai des amis qui m’appellent pour me proposer des services, mais c’est trop tôt, donc ils manquent de frais. Et quand on fait partie du spectacle, comme moi, ce n’est pas facile. Mais ça s’améliore vite, j’ai hâte de retourner aux concerts.

La suite après cette annonce

Selon vous, la présence d’une épicerie dans votre quartier entraîne des incivilités et de l’insécurité. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Nous vivons dans un quartier vieillissant et beaucoup de gens ont peur. Cette épicerie a ouvert ses portes en 2022. Quelques mois après son ouverture, j’ai été menacé de mort par le gérant après lui avoir demandé de veiller à ce que ses jeunes clients ne traînent pas dans l’espace public. C’est de la présence de cette épicerie que viennent tous les désagréments ! Depuis quatre jours, le magasin est fermé et le quartier est très calme !

Depuis votre attentat, vous avez choisi de témoigner ouvertement dans de nombreux médias. Pour quoi ?

Cela me semble tout à fait naturel. J’habitais Montmartre, il y avait déjà du trafic de drogue : j’ai pris des photos et prévenu la police, sans me cacher. Quand je suis arrivé à Nice, il y avait une bande de casseurs qui faisaient beaucoup de bruit avec leurs scooters, je leur demandais déjà de partir ! C’est dans mon ADN de ne pas laisser cela arriver. Je veux dire aux gens à qui ce genre de situation arrive : portez plainte, n’ayez pas peur et ne laissez pas cela arriver.

Vous ne craignez pas de représailles ?

Non, n’ayez pas peur, le gérant de l’épicerie nous connaît. Nous sommes bien identifiés dans le quartier.

Vous dénoncez les dérives d’une délinquance de plus en plus jeune, qui ignore toutes les règles du civisme.

Assez. Ce sont des petits « gamins » qui ont parfois moins de 10 ans, et qui ne respectent plus aucun code. Et en face, il n’y a pas d’adulte qui fait le boulot ! Je reviens dans cette épicerie : comment se fait-il que le gérant vende des cigarettes ou de l’alcool à des gens qui sont loin d’avoir 18 ans ?

Appelez-vous les Français à tout mettre en œuvre pour ne plus souffrir de l’insécurité ?

Oui, très clairement. Si, à chaque fois que des jeunes font du désordre devant chez eux, trois ou quatre personnes descendaient, ce serait fini ! Nous devons cesser de faire les idiots et cesser de laisser les choses se produire.

Mais la réponse n’est-elle pas avant tout politique ?

La réponse est évidemment politique, et il est temps que les gens retournent aux bureaux de vote ! Face à une telle situation, il faudrait qu’il y ait au moins 80 % de personnes aux urnes ; On est loin du compte ! Il faut donner envie aux Français d’aller voter à nouveau, c’est le seul moyen de légitimer notre prochain leader.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jordan Bardella monomaniaque ? « Une forme d’addiction irrationnelle », ce plat qu’il mange à toutes les sauces
NEXT Marilou Berry évoque le rôle de la grand-mère de Josiane Balasko