« Depuis 14 ans, nous essayons de monter quelque chose avec Jérôme de Warzée, mais les chaînes ne sont pas d’accord »

« Depuis 14 ans, nous essayons de monter quelque chose avec Jérôme de Warzée, mais les chaînes ne sont pas d’accord »
« Depuis 14 ans, nous essayons de monter quelque chose avec Jérôme de Warzée, mais les chaînes ne sont pas d’accord »

»Le nouveau tatouage de Georges-Louis Bouchez ? “Je déteste Magnette” !plaisante immédiatement André Lamy qui a créé Votez Lamy ! un clin d’œil à son Votez pour moi en duo avec Olivier Leborgne et pour les élections. L’artiste, qui est également récemment monté sur scène avec sa fille, sera le 13 juin à la Salle de Woluwe-Saint-Pierre lors d’une soirée organisée par le Rotary-Cub de Bruxelles au profit de La Maison Bleue (www.ticketmaster. être ou au 0475/38.99.44). “Nous venons de marquer le coup en célébrant le 3000ème numéro de Vote for Me. Pas mal pour quelque chose qui n’était censé durer que trois semaines (sourire) !

Et le spectacle satirico-politique n’est pas prêt de s’arrêter, selon le comédien/imitateur de 61 ans. “A priori, ça continue. Même si je n’ai pas encore le cachet qui le confirme (sourire) ! Il faut savoir aussi qu’avec Frédéric Herbays, aujourd’hui directeur de la radio, nous étions quatre à créer l’émission : Hervé, Jean-Jacques Deleeuw, Dubus et moi. C’est moi qui suis venu les voir avec le projet, ils ont accepté et ça fait 17 ans que ça dure. Le spectacle durera-t-il jusqu’au 20e anniversaire ? “Je pense qu’à 18, 19, 20 ans, ça marchera tout seul parce qu’on sera adultes (rires) !

A l’instar de «Jeudi en prime» de Jérôme de Warzée, un spécial télé n’est pas prévu en cette période électorale ?

« Non, il n’y en a pas et il n’y en aura pas. Mais ce n’est pas à moi qu’il faut demander ça (sourire), il faut appeler Eusebio Larrea (directeur de l’animation, NDLR) et Guillaume Collard (CEO RTL Belgium, NDLR) ! Nous sommes toujours disponibles. Mais nous ne faisons plus de télévision depuis quelques années maintenant, cela doit faire 5 ans.

Serait-ce une frustration pour quelqu’un qui aime se déguiser ?

« Si c’était à refaire aujourd’hui, nous ne le ferions pas de la même manière. Parce qu’aujourd’hui, avec les deep fakes, les déguisements et tout ça, c’est un peu démodé. Mais, encore une fois, cela coûterait trop cher ! Je parle de cette différence générationnelle dans mon émission (et dans laquelle on apprend que son père voulait qu’il soit militaire ou policier, NDLR). Tout change. Je suis un homme des années 80. Je parle d’une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître et… que les moins de 40 ans ne connaissent pas non plus (sourire) !

“Si je suis censuré, j’arrêterai !”

Vous qui avez débuté sur la RTBF en 1983 avec l’émission Cocktails maison, avez-vous déjà pensé à revenir face à Cactus par exemple ?

« Tant que je suis sous contrat… non. Cela dit, j’ai une très bonne relation avec Jérôme. C’est un ami depuis longtemps. Je connaissais déjà très bien son père, avec qui je suis très ami. Jérôme vient voir mes spectacles, et je vais le voir aussi. Mais nous sommes sur des chaînes concurrentes. Cela fait 14 ans que nous essayons de monter, depuis qu’il a fait le Cactus le 1er avril. Lui sur Bel RTL et nous sur RTBF. Eh bien, comme vous le voyez, nous n’y sommes jamais arrivés ! C’est tellement drôle parce que les protagonistes sont d’accord mais les chaînes pas du tout. On en rit toujours… parce que chaque année, on réessaye (sourire) ! Parfois, une chaîne n’est pas d’accord lorsque l’autre est en désaccord, ou vice versa. Un vrai croquis !

La prochaine étape ne serait-elle pas de se lancer en politique ?

“Oh non ! Donc, à Dieu ne plaise, non, jamais. Je préfère m’en moquer que d’en faire partie… Comment peut-on attendre de quelqu’un qu’il commence à défendre un parti qu’il attaque depuis des années ? C’est impossible. Et personnellement, j’ai aussi beaucoup de respect pour la politique. Je pense que ce n’est pas un travail facile, mais je préfère voir les lacunes. Sans compter les concessions, coalitions et autres couleurs à avaler (sourires) !

Quels retours politiques avez-vous déjà reçus ?

« Rien, récemment. À l’époque, je me souviens que Reynders disait : « le pire serait de ne pas participer à Vote for Me ». Onkelinx se plaignait parce qu’elle n’y était pas. Il y a eu Milquet, un jour, qui s’est plainte aussi parce qu’on avait parlé de quelque chose dont elle ne voulait pas qu’on parle. Ce qui est remonté à la direction. Et, à l’époque, nous étions sur le point de m’arrêter à cause de ça. Parce que si je suis censuré, j’arrêterai ! Je m’autocensure parfois car, en 40 ans de métier, je sais quoi faire et quoi ne pas faire. Mais il n’est pas question de me censurer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Shain, cet enfant que Laeticia et Johnny Hallyday ont renoncé à adopter, après Jade et Joy…
NEXT Hillary Clinton sublime dans la gandoura marocaine