6 ans après sa mort, Hélène Darroze (57 ans) révèle les propos chocs de Paul Bocuse : « Si les femmes… – .

6 ans après sa mort, Hélène Darroze (57 ans) révèle les propos chocs de Paul Bocuse : « Si les femmes… – .
Descriptive text here

Par Elsa Girard-Basset | Journaliste web

Chef renommée et pionnière des femmes dans la gastronomie, Hélène Darroze est aujourd’hui une figure aussi appréciée que respectée du grand public. Mais avant d’accéder aux sommets, la Landaise a dû surmonter nombre de propos et de comportements machistes, dont certains venant d’une légende du métier en la personne de Paul Bocuse. Explications.

A la tête de nombreux établissements renommés, Hélène Darroze s’est imposée comme un nom incontournable de la gastronomie française. Mieux encore, elle a même été élue « meilleure chef du monde » par le fameux classement « 50 Best » en 2015. De quoi situer le succès de cette ouvrière, certes née dans une famille de restaurateurs, mais qui a dû se battre pour atteindre le sommet de la pyramide. Et encore plus en raison de son statut de femme.

Les excuses de Paul Bocuse auprès d’Hélène Darroze après ses propos

Il faut dire que pendant longtemps, on a considéré que seuls les hommes pouvaient faire de grands chefs. L’opposition simpliste alors en vigueur était la suivante : les femmes étaient les cuisinières du foyer, celles qui préparaient les repas quotidiens, tandis que les hommes, plus raffinés et plus talentueux, s’occupaient des grandes tables. Un concept qui a heureusement largement été brisé depuis.

Dans le métier, les femmes n’oublient pourtant pas que les anciennes générations ont depuis très longtemps cette vision machiste de la cuisine. D’ailleurs, lors d’un entretien donné en 2004, Hélène Darroze a pris en face les propos du grand Paul Bocuse, chef trois étoiles d’exception, et véritable fierté de tous les Lyonnais amoureux de leur terroir et de leur histoire. Mais la jeune femme intelligente a su désamorcer habilement la situation :

Journaliste : « J’ai noté quelques commentaires pas très gentils de Paul Bocuse, qui disait que si les femmes n’avaient pas leur place en cuisine, c’était parce qu’elles n’étaient pas très imaginatives et qu’elles cuisinaient leur mère.

Lire aussi

Dès leur première rencontre, le message de Dua Lipa à Hélène Darroze : « Tu devrais… »

Hélène Darroze : « Ah bon ? Je ne m’en souviens pas, car au contraire, M. Bocuse nous encourage énormément.»

Devant son poste de télévision, celui qui s’est entraîné avec la légendaire Mère Brazier a apprécié la réponse « bouclier » d’Hélène Darroze. Au point de lui adresser un mot touchant, dans lequel il se répare et reconnaît sa bévue. Très récemment, le chef confiait à l’INA :

Deux ou trois jours plus tard, j’ai reçu un mot de Paul Bocuse qui me disait : « Tu vois Hélène, j’ai eu la bêtise de dire ça, et la façon dont tu as rattrapé ça… Je t’en remercie ». Cela m’a vraiment touché que M. Bocuse lui-même m’ait envoyé ce petit mot.

D’ailleurs, dans cette même interview de 2004, Hélène Darroze était à nouveau confrontée au sexisme lorsque le journaliste lui demandait si sa cuisine était « aussi imaginative que celle des grands chefs, ou plus proche de celle de grand-mère ». De quoi susciter une réponse agacée mais lucide 20 ans plus tard :

C’est très machiste… Mais il y a aussi une part de vérité. Je m’inspire de la cuisine de mes grands-mères et j’en suis fière. Si cela se voit dans l’assiette, tant mieux.

Le machisme et le sexisme sont institutionnalisés depuis longtemps dans le monde de la gastronomie, et il a fallu des personnalités comme Hélène Darroze pour mettre fin à ces clichés. Paul Bocuse, de son côté, a eu la grandeur d’esprit de reconnaître son erreur après ses propos douteux, et de ne pas hésiter à s’en excuser. Le signe d’un homme intègre, qui reste et restera un monument de son art.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ensemble depuis 50 ans, Michèle Deslauriers et Sébastien Dhavernas parlent des nombreuses pauses dont ils ont eu besoin
NEXT « Lors de son accouchement, je n’étais pas vraiment présente »