Omar Sy raconte son enfance à Trappes avec ses « deux mères », les épouses de son père

Omar Sy raconte son enfance à Trappes avec ses « deux mères », les épouses de son père
Omar Sy raconte son enfance à Trappes avec ses « deux mères », les épouses de son père

Que de nouvelles pour Omar Sy ! Alors qu’il fait partie du jury du 77ème Festival de Cannes qui s’est ouvert mardi 14 mai 2024, on a appris qu’en attendant la saison 4 de Lupinl’acteur tournera à partir de fin mai 2024 dans la comédie romantique Amant français pour Netflix. Omar Sy aura face à Sara Giraudeau, Pascale Arbillot et Alban Ivanov. Et parce qu’il n’y a pas que le cinéma dans sa vie, l’acteur crée aussi l’événement en librairie, avec la sortie de Allez, parlonsun livre d’entretiens publié jeudi 24 avril 2024 aux éditions Albin Michel.

Omar Si raconte «cette atmosphère compliquée« À la maison quand il était enfant

Pour les besoins de ce livre, Omar Sy a accepté que la journaliste Elsa Vigoureux l’accompagne aux États-Unis, où il s’est exilé avec sa femme Hélène et leurs enfants il y a quelques années, au Sénégal, et bien sûr en France. S’il a décidé ce qu’il voulait dire ou non de sa vie privée dans cette œuvre, l’acteur raconte comme rarement son histoire, évoquant notamment son enfance à Trappes, où ses amis étaient Nicolas Anelka et Karim Debbouze, le frère de Jamel Debbouze. Omar Sy parle aussi de sa vie intérieure »d’une famille nombreuse où les liens sont multiples, forts, mais aussi compliqués« . En effet, l’acteur a grandi avec Demba, son père et ses deux femmes : d’abord Selly, que tout le monde appelait Gogue (tata en peul), puis Diaratou, que son père a épousée car Gogue ne pouvait pas avoir d’enfants. Ensemble, Demba et Diaratou ont sept enfants, dont Omar Sy.Nous grandissons dans cette atmosphère compliquée, entre deux femmes qui sont en guerre l’une contre l’autre, et en même temps entre deux mères qui nous aiment toutes autant l’une que l’autre, et que nous aimons de la même manière l’une que l’autre.», précise Omar Sy.

Le reste sous cette annonce

Omar Sy explique comment, avec ses frères et sœurs, ils essayaient »en quelque sorte arbitrer les crises“qui les a surpassés

Si Gogue et Diaratou ont quelques divergences, la vie est plutôt douce chez les Sys. “Nous sommes tous heureux ensemble, dans notre appartement de type F5, square Renoir à Trappes», confirme le héros deIntouchables. Et l’acteur détaille : «Dans le frigo, il y a un piment à l’intérieur, et il y a du vent quand on l’ouvre car il n’y a pas grand chose d’autre dedans. Il y a beaucoup de bouches à nourrir, peu de ressources, mais on s’en sort. Nous, les enfants, ne connaissons pas de difficultés, nous ne ressentons pas de manque… Même si nous craignons les conflits, même si nous avons la boule au ventre en rentrant de l’école le samedi midi car nous savons que notre père et nos mères sommes ensemble à la maison, c’est le jour où personne ne travaille, on essaye comme on peut d’arbitrer les crises qui nous dépassent“En fait, comme le souligne Omar Sy, le vrai problème entre sa mère et Gogue, c’était son père.”Sinon, ces deux femmes qui vivaient ensemble étaient unies», confie-t-il. Quant à Omar Sy, il était aussi attaché à Gogue qu’à sa mère. De plus, lorsque son père et sa première femme ont divorcé, tous les frères et sœurs se sont retrouvés bouleversés. “Sans elle, nous avons eu besoin de beaucoup de temps pour retrouver la paix.“, il explique. D’ailleurs, Omar Sy raconte que, dès qu’il a obtenu son permis de conduire, il allait régulièrement voir Gogue chez elle, au début sans en parler à sa mère. “Mais en fait, ma mère était heureuse quand elle l’a découvert. Fier de moi, en mode mon-fils-c’est-un-bon gars“, il sourit. Omar Sy a maintenu ce lien jusqu’à la mort de Gogue en 2005.

Le reste sous cette annonce

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « J’ai aimé discuter avec Philippe Etchebest qui a très bien compris que j’étais une sorte de zouave… » – .
NEXT cette méthode qui lui a permis de perdre 16 kilos, « Ça… – .