Saraya a ouvert la porte à son frère dans AEW

Saraya a ouvert la porte à son frère dans AEW
Descriptive text here

Le frère de Saraya, Zak Knight, a fait ses débuts sur les écrans d’AEW ces derniers mois dans une rivalité contre Angelo Parker. La rivalité a pris fin lorsque Parker est devenu père et que Knight est rentré chez lui au Royaume-Uni, mais il reviendra un jour.

Aujourd’hui, on apprend via Zak Knight que sa sœur l’a fortement aidé à signer avec AEW. Il explique avoir eu des discussions avec AEW pendant cinq à six mois, mais rien n’a abouti puisqu’il n’avait pas de visa. C’est à ce moment-là que Saraya a signé avec AEW et a pu l’aider. Sa déclaration dans une interview pour le Grue Rume Show :

« J’ai alors découvert qu’ils parlaient à ma sœur et qu’elle pouvait y aller puisqu’elle avait des offres des deux grandes sociétés, la WWE et l’AEW. Elle doit prendre cette grande décision et je lui parle et je lui dis : « Si tu dois y retourner, retourne-y, mais j’ai parlé à ces gars. Si vous venez, cela pourrait m’aider à ouvrir la porte. “Alors elle finit par aller à AEW et pour tous ceux qui ont besoin de savoir, oui, elle a dit:” Donnez une chance à mon frère. Je sais que tu lui as parlé. Il a maintenant son visa. »

Elle m’a aidé à payer mon visa. Elle croyait tellement en moi qu’elle disait : « Hé mon frère, je vais t’acheter un visa, je vais faire ci, je vais faire ça. Tu pourras me rembourser le moment venu mais je sais que quand ils te verront, ils t’aimeront. Vous n’avez tout simplement jamais eu la chance d’obtenir votre opportunité. »»

Il dit ensuite qu’il a obtenu son visa en octobre 2023 et qu’il est allé directement en Amérique pour faire ses débuts à l’AEW. Saraya a demandé aux responsables de l’AEW de lui offrir un Dark Match (émission non télévisée) pour prouver ce qu’il pouvait faire, ce qu’il a obtenu, puis il a obtenu sa place sur les écrans.

Crédit photo : AEW

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Iris Mittenaere, envoûtante et célibataire, sur le tapis rouge du festival
NEXT “C’est peut-être ma dernière année.” – .