Michel Cymes réagit au sauvetage du Mag Santé sur France 5

Michel Cymes réagit au sauvetage du Mag Santé sur France 5
Michel Cymes réagit au sauvetage du Mag Santé sur France 5

La saison 2023-2024 ne marquera pas la fin de la célèbre émission médicale, contrairement à ce qu’avait décidé France Télévisions en octobre dernier. Michel Cymes, l’un des producteurs du quotidien de France 5 qu’il a longtemps animé, a appris la nouvelle avant qu’elle ne soit annoncée dans La Tribune du dimanche par Stéphane Sitbon-Gomez, directeur des antennes et des programmes à France Télévisions. “J’ai dû revenir pour le tout dernier numéro. La rédactrice en chef m’a appelé en début de semaine pour annuler ma commande. J’ai été annulé de mon propre show… Et tant mieux !», s’exclame-t-il dans Le Parisien.

L’hôte s’en va

Toutefois, la co-animatrice Marina Carrère d’Encausse quittera définitivement le programme le mois prochain, après vingt-quatre ans de bons et loyaux services. Le médecin-animateur Jimmy Mohamed sera seul aux commandes de l’émission à partir de septembre. “Marina a annoncé en début de saison qu’elle arrêterait pour se consacrer aux documentaires et à Health Survey. Il nous semblait logique qu’elle s’en tienne à sa décision.», déclare Michel Cymes.

Une guerre avec TF1

Europe 1 révélait en octobre les raisons de l’arrêt du Mag Santé : France Télévisions cherche à se débarrasser des programmes produits par les sociétés de production du groupe Newen puisque ce dernier est détenu à 100 % par TF1, soit depuis 2018. Après la réduction en nombre d’épisodes de Candice Renoir, Cassandre et l’arrêt de Une vie plus belle, Le magazine de la santé sera la prochaine cible, réalisée par 17 Juin Média, société du groupe Newen. Après avoir promis de remplacer l’émission par une autre émission consacrée à la santé, France Télévisions est revenue sur sa décision, provoquant la colère de Michel Cymes, du 17 Juin Média, mais aussi des professionnels de santé de toute la France, qui ont lancé une pétition.

Une nouvelle formule (encore) à la rentrée

Nous avions commencé à travailler sur des projets et ils nous ont expliqué qu’aucun ne verrait le jour. (…) J’ai commencé à crier parce que ce n’était pas possible d’être la victime collatérale d’un problème qui ne nous concerne pas», précise Michel Cymes. En termes d’audience, cette saison est en baisse par rapport à la précédente et a réuni en moyenne 420 000 téléspectateurs, soit 5% du public. La part d’audience des femmes responsables des achats de moins de 50 ans augmente de 0,1 point pour atteindre 2,6%. Une saison supplémentaire vient d’être commandée sans connaître les raisons de ce revirement. Les fidèles du quotidien France 5 le retrouveront donc en direct du lundi au vendredi à 13h40 dans une formule inédite.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Richard Berry est accusé par son ex-femme de l’avoir frappée alors qu’elle était enceinte
NEXT Emmanuelle Béart rayonnante avec son mari Frédéric Chaudier face à une actrice américaine qui montre (presque) tout