Denis Bernard fête 32 ans d’amour

Denis Bernard fête 32 ans d’amour
Denis Bernard fête 32 ans d’amour

Denis Bernard fêtera bientôt ses 45 ans de carrière. Après toutes ces années, l’enthousiasme du débutant l’anime toujours et une nouvelle mise en scène de la pièce Les feux fera partie de ce qui l’occupera prochainement, pour son plus grand plaisir.

• Lire aussi : Denis Bernard fait le point sur la grande finale de Perfect Moments

• Lire aussi : Denis Bernard reçoit une grosse vague d’amour après son passage dans True Nature

L’automne prochain, vous produirez une nouvelle productionLes feux, signé Wajdi Mouawad, un classique adapté au cinéma. Quel rôle y jouerez-vous ?

Celle du notaire Lebel. Cette déclaration me séduit, entre autres par sa démonstration de l’absurdité de la guerre. Dieu sait que nous vivons à une époque où nous sommes plus que jamais confrontés à cette absurdité. Ensuite, cette expérience me permettra de jouer pour la première fois avec les comédiens qui complètent le casting et aussi de travailler pour la première fois avec Elkahna Et Inès Talbi, qui assurent la mise en scène. Les premières fois sur le plan professionnel constituent une de mes quêtes, après presque 45 ans de métier ; C’est ma façon d’essayer de chercher ailleurs si j’y suis !

Vous fêtez déjà vos 45 ans de métier !

Oui, après un premier contrat au théâtre grâce à Jean-Marie Lemieuxqui est venu me chercher alors que je n’avais pas fini mes études, j’ai commencé à travailler dans les séries télé Parc des Braves, trois ans après avoir quitté le Conservatoire d’art dramatique de Québec. Je me souviens aussi de ma première rencontre avec Jean Duceppe, un moment que je n’oublierai jamais. C’était en 1984 ou 1985, en vue de la présentation de Désir sous les ormes. Ma sœur est venue me ramener à Montréal pour l’audition. J’allais peut-être jouer le rôle principal, aux côtés Monica Miller et de Guy Provôt. J’ai été super impressionné. À mon retour au Québec, j’ai reçu sur mon répondeur un message de Jean Duceppe, qui était directeur artistique, qui me disait : « Vous avez le rôle.

Avez-vous déjà connu des temps d’arrêt ?

Non. À presque 67 ans, je ne suis pas sollicité tous les jours. Mais il y a toujours des projets, dont un autre qui m’occupera en juillet et août. Ensuite, je travaille sur un troisième projet qui m’occupe depuis plusieurs années maintenant, en tant qu’adaptateur. Sinon, j’ouvrirai bientôt ma maison de campagne située au Bas-Saint-Laurent. J’ai une galerie à refaire et je dois m’occuper des jardins.

Le 15 avril, vous revenez d’un voyage au Portugal avec Odette, votre amoureuse.

Notre fille Clara était en vacances dans le sud de la France avec son amoureux. Et comme prévu, elle est venue nous rencontrer en Algarve, lors de notre troisième semaine. Actuellement, elle travaille en Angleterre. Pour Odette et moi, c’était un road trip, mais il y avait aussi beaucoup de randonnée.

Quarante-cinq ans de carrière, 32 ans d’amour avec Odette Roy, vous êtes une personne stable !

Très certainement, à ce niveau-là. J’ai aussi un fils de 38 ans, Julien, que j’ai eu avec l’actrice Marie-Michaud. C’est mon meilleur « petit-ami », nous parlons presque tous les jours. Je dirais que je suis têtu. Une vie se découvre, mais elle s’organise aussi. Jean-Pierre Ferland a dit “l’amour est un travail”. Il faut s’impliquer, embarquer et je suis très heureux de l’avoir fait. Notre anniversaire, Odette et moi, est le 18 avril. Chaque année, nous signons un bail d’un an. Je suis quelqu’un qui aime et s’implique dans ce qu’il aime. Je n’abandonne jamais, que ce soit pour ma santé ou mes projets.

Les feux sera présenté à Duceppe, du 30 octobre au 30 novembre 2024.

Voir également:

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ‘L’idée d’être avec vous’ avec Anne Hathaway manque sa cible (et ce n’est pas à cause de Harry Styles)
NEXT Non, Robert De Niro ne criait pas après les manifestants anti-israéliens