L’épouse de Jamel Debbouze refuse d’animer le JT de TF1, les patrons de la chaîne sous le choc

L’épouse de Jamel Debbouze refuse d’animer le JT de TF1, les patrons de la chaîne sous le choc
L’épouse de Jamel Debbouze refuse d’animer le JT de TF1, les patrons de la chaîne sous le choc

En 2007, la chaîne TF1 s’emploie à trouver un journaliste farceur en la célèbre journaliste Claire Chazal. La première chaîne qui souhaite insuffler un vent de fraîcheur dans l’information télévisée, pensez à Mélissa Theuriau pour remplacer Claire Chazal.

A l’époque, l’épouse de Jamel Debbouze travaillait sur la chaîne LCI, qui appartient au groupe TF1. Un an plus tôt, il avait déjà été sollicité pour devenir le joker de Claire Chazal pour prendre la tête du premier journal d’information européen. Contre toute attente, le journaliste refuse ce poste convoité.

Il est vrai que pour de nombreux journalistes, présenter le journal de 20 heures, notamment sur TF1, est considéré comme LE métier de rêve. C’est pourquoi Claire Chazal n’a pas bougé de son fauteuil depuis 1991.

Mélissa Theuriau à TF1 : ce refus surprenant

Face au refus catégorique de Mélissa Theuriau, c’est finalement Laurence Ferrari qui a été nommée pour remplacer Claire Chazal mais cette dernière n’est pas restée longtemps car une opportunité s’est présentée pour elle au sein du groupe Canal+.

Alors que Claire Chazal occupe toujours le poste de titulaire, le patron de l’information de l’époque, Robert Namias, peine à lui trouver un grand farceur. Il jette alors son dévolu sur une jeune journaliste de 27 ans issue du centre de formation de la chaîne, Mélissa Theuriau.

Comme le soulignent nos confrères de TV Mag, la jeune femme avait à l’époque tout ce que recherche la chaîne : une apparence fière, une jolie voix, un regard hypnotisant et un discours parfait. Le journaliste est approché et semble dans un premier temps convaincu.

Mélissa Theuriau dit « non » aux dirigeants de TF1

Depuis plusieurs mois, je me demandais comment faire participer Mélissa Theuriau à la vie de TF 1, mais il n’était pas question de la position de Laurence Ferrari. Notre objectif est d’avoir des présentateurs de haut niveau. Mélissa arrive et je suis ravie” déclarait Robert Namias en mai 2006 dans Le Figaro.

Finalement, Mélissa Theuriau hésite. La cohabitation avec Claire Chazal, que l’on disait à l’époque anxieuse à l’idée d’être remplacée, s’annonçait plutôt compliquée. Alors, la jeune journaliste refuse et annonce que ses « ambitions sont ailleurs ». C’est la première fois que quelqu’un ose dire « non » aux dirigeants de TF1…

Et la sentence est définitive puisqu’elle est immédiatement virée de la chaîne LCI. “Je me suis retrouvée dehors avec mes cartons, et mon badge ne fonctionnait plus” révéla-t-elle des années plus tard avant de confier également : “Je sentais que je n’avais pas les épaules pour ce poste, j’avais peur de décevoir.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Changements à l’horizon pour le personnage de Benoît McGinnis dans “Alerts”
NEXT Le célèbre trois-roues de François Hollande mis en vente pour 10 000 euros