le message fort de Sophia Aram à Molières

le message fort de Sophia Aram à Molières
le message fort de Sophia Aram à Molières

VIDÉO – La chroniqueuse de France Inter a profité de son passage sur scène pour expérimenter son ironie. Alors faites entendre une voix différente sur le conflit à Gaza.

Animée par l’humoriste Caroline Vigneaux, la cérémonie des Molières qui s’est tenue lundi soir aux Folies Bergère est revenue sur tous les maux qui gangrènent le spectacle vivant. Et quelques-uns des sujets qui agitent la société. Sur scène, la chroniqueuse de France Inter Sophia Aram a fait preuve d’un peu plus d’humour que les autres. Logique puisqu’elle a reçu le Molière du meilleur spectacle d’humour pour Le monde d’aprèsune émission qui vise les populistes, les théoriciens du complot et autres “timbré”pour reprendre ses mots.

Lire aussi#MeToo Théâtre, coupes budgétaires, Israël, Iran… Une 35e Nuit des Molières plus politique que jamais

Le meilleur ennemi de Cyril Hanouna a décidé de tester son ironie. « J’aimerais tellement faire de ce moment un moment léger, inclusif et bienveillant – nous tous –, un moment de tendresse entre théâtre privé et théâtre public ou, je ne sais pas, un moment de réconciliation entre Rachida Dati et Kebab. , le chien de Gabriel Attal… », plaisante-t-elle. La caméra de France 2 filme obstinément le visage du ministre, qui lâche une moue amusée. Ses voisins Jean-Marc Dumontet, le président de l’Académie des Molières, et Delphine Ernotte, la patronne de France Télévisions, sourient. Nagui, derrière eux, rit.

Le « silence » après le 7 octobre

Sophia Aram fait référence à un message prétendument envoyé par la ministre de la Culture au Premier ministre en mars dernier. “Je vais transformer ton chien en kebab”aurait écrit, selon Le monde, Rachida Dati à Gabriel Attal, alors que le budget Culture risquait d’être amputé de 200 millions d’euros. Mais le chroniqueur de l’Inter n’est pas à jour. Le ministre et le black chow chow (il s’appelle Volta, en réalité) ont déjà eu l’occasion de se réconcilier lors d’un « apéro canin » organisé à la mairie du 7e arrondissement…

Le discours de Sophia Aram prend alors une autre tournure. « Comme je suis prudent, je me contenterai d’un message de service. Nous qui partageons la liberté de pousser un cri sur toutes les chaînes de France, ou de crier notre indignation sur tout et n’importe quoi dans des tribunes dont la plupart sont cosignées par Annie Ernaux …Je pense que nous devrions aussi faire attention à nos silences. Dans le brouhaha de notre facile indignation, le silence, même relatif, après le 7 octobre, où 1 200 Israéliens ont été massacrés, est assourdissant.

Lire aussiUne « gifle » : Christine Angot s’indigne contre la Légion d’honneur décernée à Thierry Ardisson

Comment pouvons-nous être solidaires des milliers de civils morts à Gaza sans être également solidaires des victimes israéliennes ? Comment pouvons-nous exiger un cessez-le-feu d’Israël sans exiger la libération des otages israéliens ? Comment exiger le départ de Netanyahu sans exiger celui du Hamas ?, demande alors le chroniqueur de France Inter, largement applaudi par la salle des Folies Bergère. Israël, Iran, #MeToo et CGT, cette 35e Nuit des Molières a été plus politique que jamais.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV On ne l’a jamais vue comme ça ! Monica Bellucci se transforme en personnage d’horreur pour son chéri
NEXT l’ancienne Miss France annonce, à la surprise générale, ses fiançailles