« Très triste, Il incarnait l’esprit français »

« Très triste, Il incarnait l’esprit français »
« Très triste, Il incarnait l’esprit français »

Après le décès de l’animateur et homme de lettres, Bernard Pivot, les hommages se sont multipliés. Surtout du côté du petit écran. Sophie Davant n’a pas caché sa propre émotion sur Instagram.

Ce lundi 6 mai 2024, Cécile Pivot, l’une des deux filles de Bernard Pivot, a annoncé le décès de son père à l’AFP sans en préciser la cause. Mort à l’âge de 89 ans à Neuilly-sur-Seine, près de Paris, l’homme de lettres et de télévision a depuis été salué par la plupart de ses successeurs.

Sophie Davant “très triste” : son vibrant hommage

Sophie Davant, qui oscille aujourd’hui entre France 2 et Europe 1, a consacré une publication Instagram au regretté Bernard Pivot. Celle qui partage sa vie avec William Leymergie a posté sur son compte une photo du défunt présentateur, journaliste et auteur décédé ce lundi. Et elle n’a pas manqué d’exprimer son chagrin.

« Très triste de la disparition de Bernard Pivot »» a-t-elle d’abord écrit en légende de ladite photo avant de saluer le parcours et l’intelligence du présentateur de l’émission désormais culte. Apostrophe. “Il incarnait l’esprit français”, elle a ajouté. Avant de dévoiler quelques-uns de ses souvenirs personnels : « Ma famille s’est réunie religieusement devant Apostrophe. J’adorais sa gourmandise de mots, de rencontres, d’histoires. J’ai adoré sa vivacité, sa curiosité, son ouverture d’esprit, son côté ludique !. Et qu’elle conclue : “Merci Monsieur! Vous faites partie de ceux qui m’ont donné envie de faire ce métier !

Mais d’autres voix se sont également élevées pour critiquer Bernard Pivot pour ses invitations à des personnalités clivantes et problématiques, comme le romancier Gabriel Matzneff accusé de pédophilie.

Bernard Pivot, un homme très discret sur sa vie privée

Homme de littérature (il a publié une vingtaine d’ouvrages) et de médias (on lui doit aussi l’émission Bouillon de culture), Bernard Pivot a marqué son époque, et pas seulement ! Celui qui a présenté l’une des émissions littéraires les plus cultes depuis quinze ans, Apostrophe, était en effet très actif sur X (anciennement Twitter). Suivi par près d’un million de personnes, il ne manquait jamais de plaisanter sur l’actualité… ou sur lui-même ! “L’habitude des radios de m’appeler quand un écrivain meurt est si grande que le jour de ma mort, elles m’appelleront», écrivait-il en 2016.

Grand admirateur du football, il était un fervent supporter de l’AS Saint-Étienne… Même s’il était originaire de Lyon ! Retraité de la vie médiatique depuis plusieurs années déjà, celui qui faisait partie de l’Académie Goncourt depuis plusieurs années ne s’exprimait que sur les réseaux sociaux ou en duplex à la radio. Très discret sur sa vie privée et son état de santé, il a été hospitalisé en 2022 pour des raisons encore aujourd’hui inconnues. Il évoque ensuite son handicap et une maladie qui lui a pris la tête… Il laisse derrière lui deux filles et son ex-femme, Monique Dupuis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ce subterfuge mis en place par sa veuve Maryse
NEXT « Des jours où… », son moral et ses finances pas au beau fixe depuis son nouveau départ