Le voile | Elisabeth Moss en mission

Le voile | Elisabeth Moss en mission
Le voile | Elisabeth Moss en mission

On n’aurait jamais cru qu’une actrice comme Elisabeth Moss, après avoir incarné Peggy Olson dans Des hommes fous et June Osborne dans Le conte de la servante, rêvait de jouer le rôle d’un espion dans une série d’action. Et pourtant c’est le cas. “C’est quelque chose que j’ai toujours voulu faire”, insiste l’actrice dans une interview.


Publié à 1h09

Mis à jour à 8h00

On parle de cascades avec Elisabeth Moss car elle joue dans Le voilela nouvelle offre du créateur de Peaky Blinders, Steven Chevalier. Mini-série de la chaîne américaine FX que Disney+ relaye depuis plusieurs jours, ce thriller d’espionnage dresse le portrait d’Imogen Salter (Elisabeth Moss), une agente des services de renseignements étrangers britanniques en mission, qui doit découvrir le secret d’Adilah (Yumna Marwan), une femme énigmatique qu’elle doit escorter d’Istanbul à Londres, en passant par Paris. Traqués de toutes parts, ils vont devoir trouver le moyen de travailler ensemble pour éviter une potentielle catastrophe.

“Je savais que j’aurais beaucoup de plaisir à jouer Imogen”, souligne Elisabeth Moss. Quant aux horaires de travail, je n’y avais pas vraiment pensé. Parce qu’il y a toujours beaucoup de travail derrière tout ce que je fais. C’est normal ; J’aime les défis. Et Le voile, c’en était tout un. J’ai dû apprendre beaucoup de choses, des choses que je n’avais jamais faites auparavant. »

Parmi ces nouveautés auxquelles elle n’avait jamais touché (ou presque), Elisabeth Moss mentionne le français (elle parle la langue de Molière à quelques reprises au fil des épisodes) et l’accent britannique.

« Les scènes de bataille, apprendre des chorégraphies, c’était aussi nouveau pour moi, ajoute-t-elle. J’avais fait des cascades dans The Handmaid’s Tale [La servante écarlate] Et L’homme invisible, mais cette fois, je devais jouer une femme douée pour ce genre de choses. Une femme qui sait se défendre, mais qui sait attaquer. Bref, une femme qui sait ce qu’elle fait, et qui excelle dans ce qu’elle fait. C’était vraiment amusant ! »

Imogen a plus ou moins une bonne réputation au début de la série. Son supérieur la qualifie même d’« imprévisible », un terme qu’Elisabeth Moss accepte avec enthousiasme.

« Dans son domaine d’activité, elle doit l’être ! Oui, elle doit l’être, car elle doit toujours avoir une longueur d’avance sur tout le monde. Car lors d’une mission, les règles du jeu changent constamment, en fonction des circonstances. Il doit être flexible et polyvalent. A tout moment, elle doit être prête à changer d’histoire, à changer de trajectoire… Si cela la rend imprévisible, qu’il en soit ainsi ! »

«Peut-être que je suis partisan d’Imogen. Ses patrons pensent peut-être le contraire, mais pour moi, c’est une femme incroyable. »

Deux casquettes

Elisabeth Moss n’apparaît pas seulement au générique de Le voile en tant qu’actrice. Elle assure également sa production. Ce n’est pas la première fois qu’elle porte ces deux casquettes.

« On m’a proposé d’être producteur au début de Servante [Tale], et j’ai accepté. Mais je ne voulais pas avoir ce titre sans rien faire. Je voulais apprendre le métier de producteur. Je voulais l’apprendre. »

La transition s’est faite naturellement, raconte l’intéressé principal, qui mène une carrière d’acteur depuis l’âge de 6 ans. « Quand je décide de jouer dans quelque chose, je m’implique tellement dans chaque facette du projet qu’au final, c’est ce que je fais : je produis. Quand on s’apprête à tourner une scène, j’aime savoir pourquoi on tourne dans tel lieu, pourquoi on a choisi certains costumes, pourquoi on a choisi tel directeur de la photographie… »

« Bien sûr, je n’étais pas comme ça quand j’étais très jeune, mais pendant Des hommes fous, je jetais parfois un oeil derrière le rideau, pour voir comment tout fonctionnait. »

Faire entendre sa voix

Lorsqu’on lui demande si elle souhaite être productrice pour être entendue, pour que son avis soit pris en compte, Elisabeth Moss laisse échapper un petit rire. « Cela fait partie de l’équation, mais je n’ai jamais été timide. »

Quand je veux parler, je parle. Et quand j’ai quelque chose à dire, je m’assure que les gens m’écoutent.

Elizabeth Moss

Sur Le voile, Elisabeth Moss n’a pas hésité à s’exprimer lors des auditions pour Adilah. En voyant la performance de l’actrice libano-américaine Yumna Marwan, elle a sursauté. «J’ai appelé Denise [Di Novi, une autre productrice], et j’ai dit : « Oh mon Dieu ! Nous devons l’embaucher immédiatement ! »

type="image/webp"> type="image/jpeg">>>

PHOTO FOURNIE PAR FX

Elisabeth Moss (Imogen Salter) et Yumna Marwan (Adilah) dans Le voile

Selon Elisabeth Moss, le recrutement de Yumna Marwan a permis Le voile pour atteindre un autre niveau.

« Évidemment, c’est une actrice extraordinaire. Mais ce qui était très important pour moi, c’était d’avoir un vrai partenaire de jeu, quelqu’un en qui j’ai confiance, mais que je n’ai pas besoin de tenir par la main. Quelqu’un capable de se défendre. »

« Nous sommes devenus amis pendant le tournage. J’ai beaucoup de respect pour elle. »

Jointe au téléphone, Yumna Marwan renvoie les compliments à Elisabeth Moss. ” Elle est géniale. Honnêtement, elle représente tout ce qu’une actrice peut espérer chez un partenaire de scène. Quand on joue avec elle, on sent qu’elle est présente. »

A moins que Spielberg…

Elisabeth Moss ne chômera pas cette année. Elle doit bientôt tourner la sixième et dernière saison de Le conte de la servante. Et plus tôt ce printemps, Le Hollywood Reporter a a révélé qu’elle avait signé un accord pour jouer aux côtés de Kerry Washington (Scandale) Dans Femmes imparfaites, une nouvelle série pour Apple. Et encore une fois, elle aura aussi le label de producteur.

«Maintenant, j’aurais beaucoup de difficulté à faire partie d’un projet en tant qu’actrice. Je veux avoir mon mot à dire… à moins que ce ne soit Steven Spielberg. Dans ce cas, je dirais : « Tout ce que vous voulez, monsieur ! » »

Disney+ présente Le voile, avec un nouvel épisode chaque mercredi. La série est disponible en français.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vive la reine de Get Me Out of Here ! – .
NEXT Claire Chazal sans fard sur le couple et la routine conjugale