« Il n’a jamais fait chanter le suicide », son partenaire contredit les propos du procureur

« Il n’a jamais fait chanter le suicide », son partenaire contredit les propos du procureur
« Il n’a jamais fait chanter le suicide », son partenaire contredit les propos du procureur

La compagne de Kendji Girac est allée à l’encontre des éléments fournis par le procureur de la République, lors de sa conférence de presse qui présentait les premiers éléments de l’enquête.

La compagne du chanteur Kendji Girac, blessée par balle en avril, a assuré dimanche 5 mai 2024 ne l’avoir “jamais fait chanter à son suicide”, contredisant ainsi dans un entretien au Parisien les propos tenus par le procureur du Mont-Procureur. de Marsan.

Le gagnant de l’édition 2014 de l’émission « The Voice » a été hospitalisé près de Bordeaux après une grave blessure par balle au thorax à Biscarosse (Landes). Lors d’une conférence de presse quelques jours plus tard, le procureur de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, a expliqué que l’artiste avait voulu “simuler un suicide” pour effrayer sa compagne qui menaçait de le quitter après une dispute.

«Kendji ne m’a jamais fait chanter pour me suicider, laissez-moi être clair. Cela n’a jamais existé. Je n’ai jamais subi la moindre violence de sa part. Je suis catégorique», a déclaré Soraya Miranda au journal. L’entourage du chanteur a également dit « regretter » que des éléments de sa vie privée aient été divulgués lors de cette conférence de presse. Un avis partagé dimanche par Mme Miranda : « J’ai été très surprise que tant de détails de notre histoire soient révélés sans que nous le souhaitions. Pour moi, ce n’était pas nécessaire.

Que s’est-il passé le 27 avril

Selon les informations communiquées par le procureur de la République de Mont-de-Marsan, les faits se sont déroulés dans la soirée alors que Kendji Girac était alcoolisé et positif à la cocaïne. Une dispute de couple éclate et son partenaire menace de mettre fin à leur relation.

Le chanteur « a eu très peur quand il l’a entendu parler de partir, il a eu un moment de panique et a voulu à son tour lui faire peur. D’une certaine manière, il a simulé un suicide», selon les termes du procureur. Kendji Girac a alors retourné contre lui une arme à feu, un Colt 45 qu’il avait acheté dans une brocante. Le coup de feu aurait été tiré alors qu’il manipulait l’arme.

Hospitalisé dans un état grave, ses jours ne sont plus en danger. La balle aurait eu une trajectoire « miraculeuse » puisqu’elle aurait été tirée à bout portant sur le mamelon gauche. Un poumon, la rate et le diaphragme ont été touchés sans que cela soit mortel.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Archie accro à Lilibet, ces mots qu’il ne cesse de répéter à propos de sa petite sœur
NEXT Dans ses mémoires, Adriana Karembeu raconte les violences qu’elle a subies de la part de son père