après les détails glaçants de ses agressions sexuelles, précisions de Juliette Binoche

après les détails glaçants de ses agressions sexuelles, précisions de Juliette Binoche
après les détails glaçants de ses agressions sexuelles, précisions de Juliette Binoche

Dans un entretien accordé à nos confrères de Libération, Juliette Binoche s’est confiée sur le tournage difficile durant lequel elle a vécu des moments très humiliants avec Jean-Luc Godard. Mais aussi une agression sexuelle de la part du réalisateur Pascal Kané. « Alors qu’il me montre la vue sur le front de Seine, il se jette sur moi pour m’embrasser. Je l’ai repoussé vigoureusement. Je ne pouvais pas y croire »a-t-elle confié.

Ensuite, il y a aussi André Téchiné, largement reconnu par ses pairs. Et visiblement le témoignage de Juliette Binoche l’a profondément ému. L’ex-femme de Benoît Magimel a alors décidé de lui écrire un message sur Instagram. « Cher André, un ami rencontré hier soir Thierry Klifa qui lui a dit que tu étais dans le plus grand désespoir. Je suis désolé car ce n’était évidemment pas mon objectif.elle commence par expliquer.

Juliette Binoche tient à préciser

Juliette Binoche remet les choses dans leur contexte : “J’ai décrit dans le journal Libé, quelques situations de mes débuts dans une période difficile pour les jeunes comédiennes”. Si elle a rencontré des difficultés sur le tournage d’un de ses films, ce n’est pas la faute du cinéaste.

« Rendez-vous (film sorti en 1985) était une de ces difficultés, mais pas avec vous. Je connaissais les scènes que j’allais tourner, écrites dans le scénario et j’ai accepté de m’y lancer. Tu ne m’as jamais forcé à faire quoi que ce soit. La finesse de vos mises en scène murmurées à mon oreille m’ont été précieuses et restent de grands moments de mon histoire de comédienne.

“Tu ne m’as pas forcé à faire quoi que ce soit.”

Ainsi, Juliette Binoche refuse que le cinéaste pense qu’il s’est comporté de manière inappropriée. “Vous m’avez clairement dit que vous ne souhaitiez plus filmer uniquement la tête des acteurs mais leur corps. J’étais d’accord avec votre envie d’oser la nouveauté dans votre cinéma. Sans savoir comment cela allait se passer. Le saviez-vous vous-même ?

Juliette Binoche insiste : Tu ne m’as pas forcé à faire quoi que ce soit. Il y a une partie de l’interview de Libé qui n’a pas été publiée où je parlais de tout ça. Je voulais m’assurer de vous l’avoir dit et de vous le faire savoir, car votre nom ne doit pas être confondu avec celui des autres. Je t’embrasse, je t’aime et toujours, Juliette.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ce point commun insoupçonné entre un finaliste et Pierre Garnier
NEXT Claire Chazal évoque sa crise d’angoisse paralysante en plein entretien avec François Hollande