« France Télévisions a bien fait les choses », Patrice Laffont réagit à l’arrêt de l’émission « Des Numéros et des Lettres »

« France Télévisions a bien fait les choses », Patrice Laffont réagit à l’arrêt de l’émission « Des Numéros et des Lettres »
« France Télévisions a bien fait les choses », Patrice Laffont réagit à l’arrêt de l’émission « Des Numéros et des Lettres »

Une annonce qui ne le surprend pas… Dimanche 5 mai 2024, dans les colonnes de La Tribune, Stéphane Sitbon-Gomez, le patron des programmes de France Télévisions, a annoncé la fin de l’émission Des Numéros et des Lettres. Et pour cause, sa programmation du week-end “n’a pas été couronnée de succès”. « Après cinquante ans d’existence, c’est un rendez-vous emblématique. C’est une décision difficile, mais nous avons fait le choix d’arrêter ce programme », a-t-il déclaré. Quelques heures plus tard, pour Le Parisien, Patrice Laffont, qui a présenté le jeu de 1972 à 1989 et qui en est toujours le producteur, révélait avoir été reçu par Stéphane Sitbon-Gomez il y a seulement quelques jours. Assurant qu’il “se doutait bien” que Chiffres et Lettres n’allait pas “renaître” en étant diffusé le week-end, il a précisé : “J’avais proposé qu’on arrête après 50 ans, il y a deux ans.”

Si celui qui a dépensé tout l’argent qu’il a gagné à la télévision regrette que le match se termine, il trouve cela surtout triste “pour toute l’équipe, pour les gens qui ont adoré le programme”. « On a essayé de bien faire les choses jusqu’au bout, d’apporter des changements au jeu », a-t-il assuré, avant de préciser : « C’est un spectacle qui date de 1972, qui a eu plus de 52 ans. Nous allons détenir ce record de la série la plus longue pendant des années, voire pour toujours, car 50 ans pour une émission télévisée, cela n’arrivera pas aujourd’hui. En toute transparence, Patrice (…)

(…) Cliquez ici pour en voir plus

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Brigitte Macron assignée pour les derniers adieux à Jean-Claude Gaudin à Marseille, Nicolas Sarkozy et Albert de Monaco présents
NEXT « A Cannes, parler d’amour reste assez hypocrite »