Les confidences de Philippe Candeloro sur l’époque

Les confidences de Philippe Candeloro sur l’époque
Les confidences de Philippe Candeloro sur l’époque

Par Gabrielle Dumon

Publié
il y a 4 heures,

Mise à jour il y a 57 minutes

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

VIDÉO – Invité du « Figaro La Nuit », l’ancien patineur artistique et médaillé olympique s’est entretenu avec Thibaut Gauthier sur le « wokisme » et le mouvement #MeToo.

Dans « Le Figaro La Nuit » cette semaine, Philippe Candeloro au micro de Thibaut Gauthier. Le médaillé de bronze aux Jeux olympiques est revenu sur le mouvement #MeToo, la censure qu’il s’impose et l’impact de ces deux phénomènes sur sa carrière de commentateur sportif. « Aujourd’hui avec #MeToo, avec le wokisme, on n’est plus aussi naturel qu’au début » » commence-t-il lors de l’entretien qui se déroule, en patins, sur la glace d’une patinoire.

« On ne nous le dit pas »tu ne peux pas dire ça, tu ne peux pas faire ça»»concède Candeloro. “Nous nous autocensurons de peur (…) que chaque mot que nous prononçons soit presque une insulte.” Il évoque également ses racines normandes, qu’il associe à sa personnalité. “Ils essaient de m’enlever mon ADN, la façon dont j’ai vécu toute ma vie, c’est-à-dire avec mes stupides blagues d’écolier”déclare-t-il. “J’ai une mère normande, alors on est allé aux mariages normands (..) où on s’amuse à retourner les serviettes !”

Le commentateur continue sur son hétérosexualité, qu’il estime aujourd’hui mal perçue. “Je suis hétéro, oui” il dit. « Est-ce une maladie aujourd’hui ? J’ai l’impression que c’est le cas. Il insiste un peu plus tard sur la liberté d’expression en France : “Cela me frustre que nous soyons censés être un pays de libertés et qu’en fin de compte, nous ne soyons plus aussi libres que cela.”

« Avant mon arrivée, on s’ennuyait »

Philippe Candeloro dans “Le Figaro La Nuit”

Vient ensuite la question des propos de Philippe Candeloro sur les fesses d’un patineur qui avaient fait polémique en 2014. Sont-ils pertinents ? “Je dirais non”concède le commentateur. “Sauf que grâce aux commentaires que j’ai pu faire, on a fait venir 3 millions de téléspectateurs supplémentaires à un moment donné”, se félicite l’ancien patineur qui forme un duo indissociable avec Nelson Monfort. Et de remettre les choses en perspective. « Avant mon arrivée, nous nous ennuyions. On a apporté un peu d’humour (…), ce qui a fait que des gars qui n’avaient jamais regardé le patinage ont commencé à nous écouter. Un homme ou une dame ! » Embauché pour son gouaille inimitable, Philippe Candeloro regrette d’avoir perdu sa singularité au fil des années : “Aujourd’hui, France Télévisions risque de me licencier, car je ne suis plus celui qu’on venait chercher il y a seize ans.”

« data-script=”https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js” >

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jalil Lespert terrifie Laeticia Hallyday ; Albert de Monaco passe à la télé-réalité ; Madonna jette son toy-boy, Cher pellabilise le sien, Taylor Swift se laisse coacher en amour par son peuple ; Ben Affleck s’accroche à son alliance ; Azucena Pagny flics Florent
NEXT Jean-Baptiste Maunier en deuil, la star des Choristes pleure la mort de sa mère