un musée dédié au chanteur et un espace de création artistique y seront créés

un musée dédié au chanteur et un espace de création artistique y seront créés
un musée dédié au chanteur et un espace de création artistique y seront créés

Avec plus de 100 millions de disques vendus dans le monde, Salvatore Adamo fait indéniablement partie des artistes qu’on ne présente plus. Si sa carrière s’est construite à l’international, le Jemappian, fils d’une famille sicilienne immigrée en Belgique en 1946, n’a jamais oublié ses origines.

La ville de Mons compte également lui rendre hommage en lui consacrant un musée… Installé dans son ancienne maison, située au numéro 886 de l’avenue Maréchal Foch, à Jemappes. Ce mardi soir, le conseil municipal sera en effet invité à se prononcer sur le projet d’acte d’acquisition de la résidence pour un montant de 465 000 euros.

« Deux raisons majeures nous ont poussé à acheter cette résidence »explique Nicolas Martin (PS), maire. Le premier est lié à notre volonté de redéployer Jemappesune commune qui a beaucoup souffert et qui a sombré dans les difficultés depuis la fermeture de ses laminoirs Il y a 40 ans.

« Savltarore Adamo joue Jemappes »

A travers différents projets d’envergure, le collège municipal entend mener une politique transversale destinée à relancer l’activité économique de la commune, améliorer le cadre de vie, attirer la classe moyenne et surtout, lui donner un peu de fierté. « Nous avons la chance de pouvoir compter sur une personnalité connue dans le monde entier et au-delà »poursuit le maire.

“Salvatore Adamo joue Jemappes (il est aussi citoyen d’honneur de la ville de Mons, NDLR) et son ancienne maison (occupé pendant une trentaine d’années par l’avocate Régine Wauquier, NDLR) est connu de tous. Cette année, il fêtera ses 90 ans et 60 ans de carrière. Nous en avons profité pour réfléchir à un projet qui rendrait hommage à sa carrière.

Adamo, l’enfant de Mons

Concrètement, le bâtiment abritera, d’ici 2025 si tout va bien, un musée dédié à l’artiste et à son œuvre. De nombreux objets de collection y seront exposés. « Au-delà de ce projet, réalisé en collaboration avec le centre muséal, il a été convenu avec celui-ci d’ouvrir un espace de création artistique au sein duquel les jeunes, la nouvelle génération pourront bénéficier de son savoir-faire et de sa notoriété. »

De son côté, Salvatore Adamo s’est déclaré « profondément ému et touché car de nombreux souvenirs refont surface de ce séjour à Jemappes ». Il dit “vouloir s’impliquer en proposant de créer un lieu interactif pour les jeunes, créer des échanges artistiques et ainsi donner l’espoir aux jeunes de se lancer dans cette aventure. Le projet est donc pensé et sera développé en parfaite collaboration avec le chanteur.

« Cela deviendra un lieu d’attraction important pour Jemappes, nous ne doutons pas que de nombreux fans n’hésiteront pas à faire le déplacement pour visiter ce musée. Il s’agit d’une belle opportunité pour la commune et d’un projet complémentaire aux projets du fonds qui seront réalisés à Jemappes dans les années à venir. »

A ce stade, annoncer un calendrier reste compliqué, même si l’année 2025 est évoquée. Une fois l’acquisition du bâtiment confirmée, la ville travaillera au développement du projet de musée avec Salvatore Adamo et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Des subventions seront également recherchées. « C’est un investissement qui sera amorti sur 30 ans. Nous sommes convaincus que cela en vaut la peine », conclut Nicolas Martin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV son retour à la vie publique n’est pas encore d’actualité
NEXT le montant de son immense fortune dévoilé