Point Marchés – L’Europe devrait être hésitante, l’incertitude politique française pèse – .

Point Marchés – L’Europe devrait être hésitante, l’incertitude politique française pèse – .
Point Marchés – L’Europe devrait être hésitante, l’incertitude politique française pèse – .

* Le CAC 40 devrait reculer de 0,17%, le Stoxx 600 de 0,04%

* La perspective d’une Assemblée divisée en France est inquiétante

*

La prudence prévaut face à l’inflation de l’IPC américain et aux interventions de Powell

par CORENTIN CHAPPRON

PARIS, 8 juillet (Reuters) – Les Bourses européennes devraient évoluer en demi-teinte lundi, l’issue inattendue des élections françaises perturbant les investisseurs qui se préparent aussi à une salve d’indicateurs clés cette semaine.

Selon les premières indications disponibles, l’indice parisien CAC 40 est en baisse de 0,17% à l’ouverture. Les contrats à terme sur le FTSE à Londres, le Dax à Francfort et l’EuroStoxx 50 ne montrent pas de direction marquée.

L’alliance de gauche du « Nouveau Front populaire » (NFP) est arrivée en tête du second tour des élections législatives anticipées en France, dimanche, avec 182 sièges, devant le camp présidentiel (163 sièges) et le Rassemblement national et ses alliés (143 sièges).

Les investisseurs sont soulagés de voir que le RN n’a pas obtenu la majorité absolue, mais ce scénario surprise dessine une Assemblée nationale difficile à gouverner qui pourrait à terme mettre la pression sur les actifs français.

« Le ‘choc’ d’aujourd’hui pourrait amener la volatilité sur les marchés français et européens plus rapidement que prévu. Il faudra absolument que le gouvernement Macron clarifie la solution (un nouveau remaniement gouvernemental à l’horizon ?) pour que les investisseurs soient ‘rassurés’ », estime John Plassard, directeur chez Mirabaud.

Les marchés seront attentifs cette semaine à la salve d’indicateurs attendus aux Etats-Unis.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, s’adressera aux deux chambres mardi et mercredi et pourrait commenter les prochaines mesures de la banque centrale à l’approche de l’élection présidentielle et alors que les données récentes sur l’emploi suggèrent un ralentissement des marchés du travail.

Le responsable devrait néanmoins se montrer prudent, l’inflation de l’IPC pour juin étant attendue jeudi. Le consensus table sur une baisse de l’inflation de 3,4% à 3,1% sur l’année, mais avec une inflation sous-jacente stable.

La saison des résultats du deuxième trimestre débute jeudi aux États-Unis, plusieurs grandes banques américaines, dont JPMorgan, publiant leurs chiffres vendredi.

VALEURS A SUIVRE :

À WALL STREET

La Bourse de New York a terminé en hausse vendredi, la plupart des grandes capitalisations ayant atteint de nouveaux records après la publication des derniers chiffres de l’emploi aux États-Unis, qui ont renforcé les espoirs d’une prochaine baisse des taux de la Réserve fédérale.

L’indice Dow Jones Industrial Average a gagné 0,2%, soit 67,87 points, à 39.375,87 points. L’indice S&P 500 a gagné 30,17 points, soit 0,5%, à 5.567,19 points, établissant un troisième record consécutif. Le Nasdaq Composite a progressé de 164,457 points, soit 0,9%, à 18.352,759 points, atteignant un nouveau sommet pour le quatrième jour consécutif.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo est hésitante, ses gains restant limités sous la pression des prises de bénéfices. L’indice Nikkei a gagné 0,09% à 40.949,62 points, tandis que l’indice élargi Topix a perdu 0,28% à 2.876,19 points.

SoftBank Group est en hausse de 1,74% après qu’Arm Holding, concepteur de puces détenu à 90% par le groupe japonais, a atteint un record vendredi.

Les indices chinois sont en baisse, les derniers indicateurs publiés la semaine dernière montrant que l’économie nationale continue de ralentir. L’indice Hang Seng de Hong Kong est en baisse de 1,38 %, le SSE Composite de Shanghai est en baisse de 0,57 % et le CSI 300 est en baisse de 0,46 %.

TAUX

Les rendements américains rebondissent légèrement alors que les investisseurs se positionnent pour une semaine riche en indicateurs et éléments de politique monétaire.

Le rendement du Trésor à 10 ans a grimpé de 2,1 pb à 4,294 %, tandis que le taux à deux ans a augmenté de 2,1 pb à 4,6202 %.

En Europe, la dette française devrait réagir à l’incertitude politique dans le pays.

CHANGEMENTS

L’euro a chuté alors que les investisseurs s’inquiétaient de la perspective d’une Assemblée nationale française divisée limitant les réformes budgétaires.

Le dollar est resté stable face à un panier de devises de référence, tandis que l’euro était en baisse de 0,09% à 1,0826 $.

La livre est restée inchangée à 1,281 $.

En Asie, le yen s’est renforcé de 0,11% à 160,55 yens pour un dollar, le dollar australien est resté inchangé à 0,6749 dollar.

HUILE

Le pétrole recule après quatre semaines consécutives de hausse alors qu’Israël et le Hamas discutent d’un projet de cessez-le-feu proposé par les États-Unis.

Le Brent a chuté de 0,16% à 86,4 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a chuté de 0,32% à 82,89 dollars.

INDICATEURS ÉCONOMIQUES CLÉS À L’ORDRE DU JOUR DU 8 JUILLET : PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT DE 06:00 Balance commerciale Mai 20,3 Mds € 22,1 Mds € ZE 08:30 Indice Sentix Juil 0,0 0,3 US 19:00 Crédit à la consommation Mai 8,0 Mds $ 6,4 Mds $ (Édité par Blandine Hénault)

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Joe Biden condamne les dernières frappes russes et promet de « nouvelles mesures » pour la défense aérienne – .
NEXT La Grèce, l’Espagne, le Brésil et Porto Rico se qualifient pour les Jeux olympiques – .