Nos notes des joueurs suisses contre l’Angleterre – .

Nos notes des joueurs suisses contre l’Angleterre – .
Nos notes des joueurs suisses contre l’Angleterre – .

Michel Aebischer n’a pas passé une bonne soirée face à Saka, auteur de l’égalisation.

David Inderlied/dpa

Il détourne un tir de Rice, mais peut-être un peu court sur le 1-1 bien placé de Saka. Sans succès aux tirs au but, cette fois.

Il amène le score à 1-0, mais alterne entre le bien et le mal. A deux doigts d’être expulsé, il aura marqué son penalty.

Patron de la défense tout au long de l’Euro, et il l’est resté face à des adversaires qu’il connaît. Exceptionnel, malgré son penalty manqué.

Toujours très intelligent dans son positionnement, comme dans ses montées, il occupe un rôle clé sur le côté gauche de la défense. Patron.

D’abord contraint de rester sérieux défensivement, il a su se libérer avec l’entrée de Widmer. Auteur de la passe décisive du 1-0 d’Embolo.

Il comble les manques, s’insère dans les espaces, gère le rythme et l’accélère quand il le faut. Jamais spectaculaire, toujours efficace.

Le leader suprême est toujours le même. En contrôle, du début à la fin du tournoi, il a aussi été impérial défensivement dans ce quart de finale.

Moins dans l’axe, donc plus exposé à gauche, il a beaucoup souffert face à Saka et lui a laissé de l’espace pour tirer le 1-1. Match compliqué.

Plus discret que lors des deux derniers matchs, l’intensité était peut-être un peu trop élevée cette fois. Mais il s’est fait une place depuis de nombreuses années.

Pendant longtemps, il a dû accepter un rôle ingrat, devoir résister aux défenseurs. Puis, plus libre de donner de la fluidité et de marquer. Important.

Moins précis techniquement que face à l’Italie, il a eu du mal à se mettre en valeur, même s’il avait encore beaucoup d’énergie.

Les remplaçants

Entré en jeu à la 64e minute à la place de Rieder, il a libéré Ndoye de ses tâches défensives. Mais il a un peu moins bien géré ses situations offensives en prolongation.

Vargas est entré en jeu à la 64e minute, mais ce n’était pas facile pour lui non plus. Souvent en retard, il n’apportait pas grand-chose, même quand la Suisse dominait.

Entré en jeu en prolongation, il devait avant tout être juste défensif.

Entré en jeu dans le temps additionnel pour ses seules minutes de l’Euro, hormis le match contre l’Ecosse, il envoie un corner sur la ligne de but de Pickford. C’est un coup de génie.

Entré à la 118e place, il n’a pas suffisamment joué pour être noté.

Entré en jeu à la 118e minute, il frappe de loin et inscrit son penalty. Il aurait peut-être pu être plus utilisé lors de cet Euro.

Notations

1. Inexistant 2. Obsolète 3. Faible 4. Décevant 5. Moyen 6. Bon 7. Très bon 8. Excellent 9. Parfait 10. De classe mondiale

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Lydec participe à l’édition 2024 du Salon International des Technologies de l’Eau – .
NEXT Benoît-Olivier Groulx à Laval : le scénario parfait